Burundi / Diaspora : Des prix exorbitants et anti-sociaux COVID-19 exigés pour cet été

Les Barundi.kazi de la diaspora sont fâché.es sur leur état – le Burundi – à cause des prix exorbitants et anti-sociaux demander pour le dépistage obligatoire de l’infection à la COVID-19 pour entrer et pour sortir, alors que la COVID19 a disparu.

Bruxelles, 2/06/2022 – Malgré la dynamique très positive [1] engagée par l’état du Burundi à l’égard de sa diaspora, de nombreu.x/ses Barundi.kazi voyageant dans leur pays d’origine cet été se plaignent des prix exorbitants exigés par le Burundi pour passer des tests covid-19 à leur arrivé et à leur départ alors qu’aujourd’hui la pandémie ne circule plus de manière virulente dans le monde. Beaucoup de pays ont stoppé les tests PCR à travers le monde.
Dès lors, une très grande incompréhension existe pour le Burundi, pays ayant été préservé par la COVID-19… Beaucoup de Barundi de la diaspora ont décidé de ne pas se rendre au Burundi en famille cette année à cause de cette mesure anti-sociale.
                                       “A quoi sert le Parlement du Burundi et à quand un siège pour la diaspora ? Ces gens croient que nous Barundi de la diaspora on croule sur l’or , alors qu’en majorité, on se bat tous les jours pour vivre dans des conditions difficiles …“, s’exclame Mme Manirakiza Eliane. Ce jeudi, Mme Manirakiza Eliane, mère de 5 enfants vivant en Belgique, est fachée car pour partir au Burundi, avec ses 5 enfants, elle doit payer 500 USD, soit 100 USD par individu, pour un dépistage obligatoire de l’infection à la COVID-19. De plus, pour rentrer de voyage, il faudra encore payer 6 fois 30 USD pour un test PCR COVID-19, soit 180 USD.
Mme Manirakiza Eliane est doublement fâchée car :
1/ Cet argent ( 680 USD ) elle aurait voulu pouvoir le dépenser au Burundi, avec sa famille, leurs amis, et les voisins, ou à travers des achats chez les petits commerçants ou artisans locaux, ou pour des visites touristiques.
2/ Ces informations de frais exorbitants et anti-sociaux de dépistages COVID-19 , pour les trouver, à l’Ambassade du Burundi à Bruxelles, lorsque l’on va chercher les visa, on ne les trouve pas ( toutefois on vous indique où les trouver ). Il faut aller sur le site du Ministère Belge des Affaires Etrangères [2].

En voici le détail :

Coronavirus COVID-19
Les voyages non essentiels depuis la Belgique vers les pays en dehors de l’Union européenne sont vivement déconseillés aux voyageurs non vaccinés.
Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site info-coronavirus(link is external).

Certaines frontières terrestres ainsi que les frontières maritimes sont rouvertes à la circulation des personnes. L’aéroport reste ouvert aux vols commerciaux de passagers.

Toutefois, les mesures préventives ci-après ont été prises

Pour les passagers à l’arrivée :
Tous les voyageurs entrant au Burundi doivent présenter un certificat d’un test PCR négatif pour la COVID-19 réalisé avant 72 heures de l’embarquement.

A leur arrivée à l’Aéroport International Melchior NDADAYE, tous les passagers seront soumis à un dépistage obligatoire de l’infection à la COVID-19 et doivent préalablement s’être inscrits pour la prise de rendez-vous( http://cousp-minisante.gov.bi/ ).

Les frais de dépistage sont établis comme suit :

100 Dollars Américains (100$) pour les étrangers ; les billets émis avant 2013 ne sont souvent pas acceptés. Il est à conseiller d’utiliser des billets de 50$ ou 100$).
30 Dollars Américains (30$) ou l’équivalent en Francs Bu pour les nationaux ;
Les étudiants et les réfugiés burundais sont exemptés des frais de dépistage de COVID-19.
Ces frais sont payables aux guichets établis à l’aéroport au compte de l’Office Burundais des Recettes (OBR)

La quarantaine à l’arrivée a été supprimée. Il reste requis de rester à son domicile ou hôtel pendant 24 heures jusqu’à réception du résultat du test PCR. Le résultat sera communiqué par e-mail.

Tous les passagers à l’arrivée doivent jeter leurs masques après utilisation pendant le voyage dans des conteneurs de collecte des déchets désignés ;

 

Pour les passagers au départ :
Tous les voyageurs sortant du Burundi doivent présenter un certificat d’un test COVID-19 négatif réalisé dans les 72 heures avant l’embarquement.

Ce certificat est délivré par le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida moyennant paiement de soixante mille Francs Bu (60.000 Fbu). Le rendez-vous pour effectuer le test se fait moyennant enregistrement sur le site( http://cousp-minisante.gov.bi/ ).

L’enregistrement des passagers (check-in) se fait 4 heures avant l’heure prévue pour le décollage de l’avion.

 

Les frontières terrestres suivantes ont été rouvertes :

La frontière avec la Tanzanie : Kobero (province Muyinga) et Mugina (province Makamba)
La frontière avec la RDC : Gatumba (province Bujumbura Rural)
A l’arrivée au Burundi, un test rapide COVID-19 devra être prélevé. Le résultat sera disponible dans le 15 minutes. Le prix du test s’élève à 30$.

En quittant le territoire burundais les mêmes règles applicables à l’arrivée par vol seront de vigueur.

NOTES :

[1] La diaspora burundaise prend des mesures pour une redynamisation de son fonctionnement | https://mae.gov.bi/diaspora/2022/05/24/la-diaspora-burundaise-prend-des-mesures-pour-une-redynamisation-de-son-fonctionnement/
[2] Coronavirus COVID-19 | https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination/burundi

bdi burundi covid19 02062022 minsantebi

Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Jeudi 2 juin 2022 | Photo : cousp-minisante.gov.bi