Burundi : Ubugeni – le mariage coutumier -, outil social, socio-politique, diplomatique des Barundi

Ubugeni est le mariage coutumier, étant un outil social, socio-politique, et diplomatique chez les Barundi.

Gitega, 7/05/2022 – Chez les Barundi, peuple de l’ubuntu [1], la politique se réalise par des alliances ou des unions entre umuryango [2], étant l’outil principal de la science politique burundaise.

          En 1959, le décret colonial Belge du 25 décembre 1959 remplaçait de facto les – imiryango – Barundi par les partis politiques [3]. En 1975, M. (abbé) Barengayabo Marc, décédé récemment et connu pour avoir rédiger l’hymne nationale du Burundi, écrivait sa thèse au Vatican – La dot matrimoniale au Burundi[4] où il y montre l’importance des -imiryango- , comme outil social, socio-politique, diplomatique chez les Barundi. La codification du mariage coutumier des Barundi est la science politique des Barundi.

        Ubugeni- le mariage coutumier – permet à une femme ou une dame -umugore– de s’unir avec un homme -umugabo-, donnant naissance à une famille -urugo-, s’installant sur leur itongo -parcelle familliale- , en unissant plusieurs imiryango -familles-, constituant akaryango – une société – sur un territoire, un étendu ingoma , igihugu , ou intara.
Ainsi lorsque 2 êtres Barundi – umugore ( force féminine ) et umugabo ( force masculine ) – veulent s’unir, appartenant à des imiryango distincts ou pas, ils existent des rites importants à respecter pour que la société soit, que l’état puisse exister et continuer à exister.
Les 2 individus Barundi vont devoir formaliser leur union par le don d’une dot -inkwano-, de la part de – umugabo – pour – umugore – .

Voici les rites à respecter :

1/ Gusaba irembo ( faire une pré-dote ) – la Pré-Dote – :
     Accompagné de ses amis, le père du garçon ( ou son représentant ) se rendent  ( avec de petits cadeaux ) dans la famille de la fille, pour demander la permission d’épouser la fille. La présence du garçon n’est pas indispensable car il s‘agit d’une discussion entre les responsables des 2 familles nucléaires.
    Dans le sens de l’ubuntu, la pré-dote permet de découvrir umutima – le coeur – des familles qui vont s’unir, permettant dès lors de percevoir la possibilité d’un avenir en commun, de voir comment réaliser ce futur en commun , de mesurer le degré d’harmonie nécessaire , si il se concrétise etc.

2/ Inkwano [ Gukwa – doter – ] – la Dote ou le gage matrimoniale – :
     Chez les Barundi, –inkwano– constitue la condition de validité de l’alliance, du mariage. A la cérémonie de la remise de dot , en présence des deux familles -imiryango- plus les imiryango parents, akaryango ( les voisins, les amis, les connaissances etc. ), le père du garçon ( ou son représentant ) demande pour le compte de son fils, au père de la fille ( ou son représentant ) si il accepte de lui donner sa fille en mariage. La dot est un cadeau que la famille du garçon doit donner à la famille de la femme, en vue du mariage.
    Dans le sens de l’ubuntu, la dote permet à – la force vitale – des ancêtres des futures familles -imiryango-, de sceller une alliance –isezerano | ubwuzure -, de se lier pour, espère t’on, l’existence éternelle … Le genre masculin apporte dans cette nouvelle alliance une force vitale, soit une énergie pure en forme superficielle fermée composée d’une nourriture pure liquide et solide en même temps, en donnant symboliquement comme cadeau des entités porteurs de cette force ( vaches -inka– ; des houes -isuka– ; ..ka etc.). Dès lors, le genre féminin ouvre ( en faisant un trou ou une ouverture -umwenge– , une bouche – umunwa – ) un univers -uburemagi– étant le ventre -inda– où cette force vitale donnée va pouvoir bien croître harmonieusement en donnant naissance, un ou plusieurs progénitures. Créant ainsi une nouvelle famille -umuryango- renforçant l’alliance existante dans les mondes visible et invisible du couple MukaKaryenda-Karyenda [5].
La dot –inkwano– permet cette ouverture sans laquelle le nouveau umuryango ne pourrait exister.

3/ Ubugeni – le Mariage – :
       Le mariage est la naissance d’un nouveau muryango, réunissant plusieurs imiryango. Il a lieu à la dote. On y concrétise l’alliance en se mariant ( Kurongora, kwabira | kurongorwa, kwendwa, kwabirwa – se marier ).  Après la remise de la dot, à la cérémonie proprement dite de mariage, le père de la fille déclare solennellement qu’il remet sa fille au père du mari.

        Voilà comment se constitue – ingoma y’uburundi – , lieu d’union de plusieurs imiryango, créant un grand umuryango appelé abarundi. Feu Baranshakaje Antime, grand tambourinaire de renom chez les Barundi, aimait rappeler qu’ingoma était une force féminine avec un ventre – inda[6] . Ainsi sans cette force féminine , il n’y a pas d’état pour les Barundi.
Au 15ème siècle, à l’arrivée des Portugais dans la région des Grands Lacs Africains, ces derniers avaient trouvé un énorme territoire où apparemment le chef était un certain Mwezi, l’appelant le Mwene Mwezi [7], s’agissant d’un territoire en alliance avec les Barundi.
Entre 1919 et 1935 [8], il était important pour le colon Belge, aidé par le Vatican, de changer le droit civil d’ingoma y’uburundi. Allant jusqu’à tenter de faire disparaître la dot, sans succès, puis les imiryango en 1959.

NOTES :

[1] L’uBuNTu – http://bdiagnews.com/ubuntu
[2] uMuRYaNGo / iMiRYaNGo – http://bdiagnews.com/imiryango
[3] Burundi : 1959 – Naissance des partis et de la Démocratie Occidentale | https://burundi-agnews.org/histoire/burundi-1959-naissance-des-partis-et-de-la-democratie-occidentale/
[4] Barengayabo Marc, La dot matrimoniale au Burundi, ed. Pontificia Universitas Lateranensis, 1975 – 219 pages
[5] BuRuNDi / MuKaKaRYenDA : L’UNIVERS – uBuReMaGi, l’ESPACE -MuKiReRe-, – chez les BARUNDI | https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-mukakaryenda-lunivers-uburemagi-lespace-mukirere-chez-les-barundi/
[6] Aimé-Parfait Niyonkuru, Burundi-Tambour : Commentaire juridique d’une réglementation polémique, 2018
[7] MWeNe MWeZi – INGOMA Y’UBURUNDI , MWENE MWEZI : Les Alliances communautaires / Burundi – https://burundi-agnews.org/diplomatie/ingoma-yuburundi-mwene-mwezi-les-alliances-communautaires-burundi/ | Burundi : Le Mwene Mwezi ou Empire CWEZI des Barundi. – https://burundi-agnews.org/eac/burundi-le-mwene-mwezi-ou-empire-cwezi-des-barundi/ | Burundi : Au 15ème siècle, INGOMA Y’UBURUNDI gère l’EMPIRE MWENE MWEZI – https://burundi-agnews.org/eac/burundi-au-15eme-siecle-ingoma-yuburundi-gere-lempire-mwene-mwezi/
[8] BuRuNDi : La Belgique reçoit le mandat du RuaNDa-uRuNDi en 1919 – https://bdiagnews.com/genocide/burundi-la-belgique-recoit-le-mandat-du-ruanda-urundi-en-1919/

creator: gd jpeg v1.0 (using ijg jpeg v62), default quality

DAM, NY, AGNEWS, https://burundi-agnews.org, Mercredi 6 mai 2022