Guerre coloniale  Vatican – Allemagne contre  iNGoMa Y’uBuRuNDi  / BuRuNDi :  Les batailles  de 1879 à 1903 

Les grandes batailles du BuRuNDi contre son annexion coloniale occidentale et son évangélisation au Catholicisme du Vatican de 1879 à 1903

L’aventure coloniale occidentale a commencé au 15ème siècle, où le 8 janvier 1454, le Pape Nicolas V ( Chef de l’Eglise Catholique ) émettait – la bulle Romanus Pontifex de Nicolas V -, bénissant l’esclavage et la traite négrière, ayant comme conséquences, 800 Millions de victimes amérindiennes et africaines en 5 siècles.
On voit le lien existant entre la Colonisation ( un crime contre l’humanité ) et le Vatican (L’Eglise Catholique ), aventure étant à l’origine du – Capitalisme occidental actuel – né des Empires Coloniaux Européens ( Portugal, Espagne, Hollande, France, Angleterre etc ) apparus à partir du 16 et 17 ème siècle.

            Dans ce contexte, revenons sur l’agression du BuRuNDi – iNGoMa Y’uBuRuNDi – par le Vatican et les forces militaires coloniales européennes coalisées

      Au début du 19ème siècle, le BuRuNDi –iNGoMa Y’uBuRuNDi – appartient à un ensemble territorial appelé –Ounyanyembé– ou – uNYaNYeMBe – ou uNYaMWeSi , nommé depuis le 15ème siècle par les occidentaux –MWeNe MWeZi- [1], autrefois un vaste empire régional.

bdi burundi colonisation vatican allemagne carte1887 victoria nyanza 21012022 peresblancsorg

bdi burundi 094 deutsch ostafrika 1905

cartedestanley

 

Fin 17ème :

Feu MWaMi NTaRe RuGaMBa RoBoGoRa quittait, pour cause de maladie, le territoire acquis au BuNYaBuNGo ( BuSHi ) par iNGoMa Y’uBuRuNDi, suite à son mariage avec  NYaMVuRa  ( Fille d’un MWaMi MuSHi ) y laissant quelques iNZoBe ( nom des militaires BaRuNDi sous le règne de Feu NTaRe RuGaMBa ) et quelques administratifs BaTuTSi ( NToRoRWe, un MuNYaKaRaMa, ancêtre du Chef KiNYoNi ; RuSHaTSi, un MuHaNZa ou MuJiJi ? , responsable d’un immense troupeau de vaches ) ;  BaDaHa, de la famille du RuSaVYa.  ) pour aider à la gestion les autorités locales BaSHi dont les MiRYaNGo BaRuNDi étaient liés depuis toujours par des alliances . Aujourd’hui, sur ce territoire de la RDC Congo, vit encore une communauté de BaRuNDi …

 

bushi
bushi

1820 :

En 1820, au BuRuNDi -iNGoMa Y’uBuRuNDi -, le MWaMi NTaRe RuGaMBa RoBoGoRa décédait, en même temps, que son fils SeNYaRuToKe, désigné comme son successeur. S’agissant du fameux Coup d’état de NZiRaMiBaNGo [2]. TWaReReYe devait accéder au pouvoir pour devenir MWaMi du BuRuNDi, mais ses frères BiRoRi et rWaSHa, avec leur mère NZiRaMiBaNGo, soutenaient leur jeune frère BiJoGa, nom de Feu Mwezi GiSabo. TWaReReYe trouva la mort à NKoNDo dans cette guère pour le trône.

 

1828 :

En 1828, en Afrique du Sud, TSHaKa KaSeNZaNGaKHoNa , devenu SHaKa ZuLu [3], mourrait laissant une armée de plus de 100 000 hommes, auxquels on pouvait ajouter environ 500 000 hommes mobilisables dans les territoires voisins au sien. Les BaRuNDi depuis de temps lointain avaient tissés des liens importants avec les Etats ZuLu du Sud du continent. Par exemples, les NGoNi qui étaient des ZuLu étaient liés aux BaGiNa BaRuNDi, preuve de l’étendu de l’empire MWeNe MWeZi d’avant l’arrivée des Portugais au 15ème siècle.

1868 :

Dès 1868, le Français Mgr Lavigerie fonda les Missionnaires d’Afrique ( “Pères Blancs” et “Sœurs Blanches”) en Algérie, occupé par la France ( La Colonisation Française ). Les Missionnaires, se vêtant des mêmes accoutrements des Arabes ou des Kabyles -la fameuse soutane blanche -, avec leur Maison Générale à Rome, au Vatican.
Après la conférence de Berlin en 1884-1885, où les pays Européens vont se partager l’Afrique -KaMa-, le territoire du BuRuNDi va être donné à l’Allemagne. Le Français Mgr Gerboin François sera envoyé par le Vatican, d’Algérie au Vicariat du TaNGaNYiKa, pour prêter main forte aux forces militaires Coloniales ( Anglaise, Belges, et Allemandes ) venus s’installer dans cette région dont le BuRuNDi fait parti. Rome, Le Vatican, décida de rattacher le territoire de l’uRuNDi à l’uNYaNeMBe [3]

bdi burundi sammlungenubuni frankfurtde kolonialesbildarchiv content pageview 11543331

bdi burundi sammlungenubuni frankfurtde kolonialesbildarchiv content pageview 11543282

bdi burundi colonisation vatican allemagne carte1890 vicariatvictoria nyanza 21012022 peresblancsorg

bdi burundi colonisation vatican allemagne carte1878 victoria nyanza 21012022 peresblancsorg

1871 :

En 1871, Livingstone et Henry Morton Stanley visitaient les BaRuNDi riverains au lac TaNGaNiKa.

1876 :

En 1876, les Allemands créèrent eux la Société missionnaire évangélique luthérienne du Schleswig-Holstein à Breklum (Breklum Mission).
Entre le 11 juin et 31 juillet 1876, Henry Morton Stanley, au cours de sa circumnavigation du TaNGaNiKa, s’approcha à nouveau des frontières occidentales du BuRuNDi -iNGoMa Y’uBuRuNDi -, mais n’y est jamais entrée.

1879 :

En 1879, en uGaNDa, les missionnaires débutaient leurs Missions d’installation au sud du pays, se poursuivant jusqu’en 1892. Le 22 janvier 1879, certains Pères-Blancs arrivaient dans l’uJiJi, avec comme objectif aller au BuRuNDi – iNGoMa Y’uBuRuNDi -.

 

1881 :

Entre 1879 à 1881, des militaires colons, accompagnés par des Esclavagistes dont le fameux RuMaLiZa [4], Ibn Khalfan ( Swahiliphone, Arabe ), avaient fait 3 tentatives d’installation en uZiGe ( BuJuMBura actuel), échouant chaque fois face à la variole, aux ruses des intrépides BaDaSiGaNa ( armée de Feu MWeZi ) [5] avec à leur tête RuSaVYa, praticien de l’uBuNTu [6], qui s’était fait “très accueillant” vis à vis de ces hôtes. Le Français, Père François Coulbois, Missionnaire d’Afrique ( Père Blanc ), a raconté ces aventures infructueuses. Face à ces nombreuses difficultés rencontrées au BuRuNDi, les colons baisseront les bras…
LA BATAILLE DE TAMBA DE 1881 [7] Pendant cette période eut lieu la Bataille de TaMBa, s’étant déroulée précisément  du 4 mai au 7 mai 1881 , où RuMaLiZa, accompagné de Missionnaires, de militaires coloniaux et des Arabes, avec l’aide de BaKaLi de la localité de MBiZi et de RWoGa de BaNGa, faisant face aux BaDaSiGaNa.
Parmi les missionnaires morts, il y avait P.P. Déniaud, Augier et l’auxiliaire d’Hoop. C’était un véritable massacre ! Les colons abandonnaient ce poste en prenant fuite vers MaSaNZe.

bdi burundi sammlungenubuni frankfurtde kolonialesbildarchiv content pageview 11533414

bdi burundi colonisation vatican allemagne 0000 21012022 peresblancsorg

 

1884 :

En 1884, les colons et les Missionnaires d’Afrique relançaient partant d’ uJiJi une nouvelle infiltration militaire en janvier avec le Père Blanc Coulbois, étant du voyage, installant une station militaire à nouveau à uZiGe ( actuel BuJuMBuRa ). Le 7 mars 1884, le Père Blanc Randabel et le frère Gérard rejoignaient cette station et avec le Père Blanc Coulbois, fondait le 13 mars 1884 Saint Michel d’uZiGe. Scrutés par les éclaireurs de Feu MWeZi GiSaBo.
LA BATAILLE D’UZIGE DE 1884 Le 19 octobre 1884, la station militaire d’uZiGe subit à nouveau la fougue des BaDaSiGaNa ( Armée burundaise ). Les colons et les missionnaires fuyant à nouveau, fâchés sur leurs alliés Arabes et RuMaLiZa n’arrivant pas à les aider à s’emparer de cette position burundaise d’uZiGe. Les colons allant jusqu’à parler d’agissements hostiles de la part de leurs alliés.

bdi burundi sammlungenubuni frankfurtde kolonialesbildarchiv content pageview 11527427

bdi burundi sammlungenubuni frankfurtde kolonialesbildarchiv content pageview 11543319

bdi burundi colonisation vatican allemagne 07 21012022 peresblancsorg

1885 :

En 1885, suite à la Conférence de Berlin, le 27 février 1885, les Allemands instauraient la Compagnie de l’Afrique orientale allemande ( la Colonie de l’Empire allemand ), ayant comme capitale BaGaMoYo puis à partir de 1890, Dar es Salam, en Tanzanie.

bdi burundi 1280px ger claims prof delbruck 1917

1889 :

De 1886 à 1889, Henry Morton Stanley fit à nouveau une expédition dans la région, rencontrant Tipo-Tip de son vrai nom Hamed bin Mohammed el Marjebi ( Zanzibar ), Isaak Eduard Schnitzer dit Mehmet Emin Pacha.
Le 24 septembre 1889, il rencontra les missionnaires Révérend Père Schynse August Wilhelm et Père Girault.

stanleypere schynse2 1889

 

1890 :

En 1890, les Allemands et les Britanniques signaient le Traité d’Heligoland-Zanzibar le 1er juillet 1890. Les Britanniques et les Allemands s’échangeant différents territoires coloniaux afin de bien définir les limites de l’Afrique orientale allemande.

1891 :

En 1891, les militaires allemands et des missionnaires dont le Père Blanc Josset, le Père Blanc Randabel et le Père Blanc Pruvost, se remettaient en route à nouveau pour tenter d’installer une station à uZiGe ( BuJuMBuRA) le 30 mars 1891.
LA BATAILLE D’UZIGE DE 1891 – Cette bataille du 30 mars 1891 fut un massacre sans précédent … Toutefois les Allemands et les Missionnaires persévéraient et revenaient encore en mai 1891, observés par les éclaireurs du MWaMi des BaRuNDi…

bdi burundi colonisation vatican allemagne 09 21012022 peresblancsorg

bdi burundi colonisation vatican allemagne 08 21012022 peresblancsorg

1892 :

En 1892 , L’expédition de l’Allemand Oscar Baumann ( Autrichien d’origine ) passait rapidement entre le 5 septembre et 11 octobre au Burundi, venant du Lac Victoria pour se rendre à TaBoRa, arrivant au nord du Lac TaNGaNiKa sur la Haute RuWuWu.

1893 :

En 1893, en Ethiopie, l’armée de Menelik II commençait d’affronter les militaires coloniaux Italiens attaquant son pays

1894 :

En 1894, au RWaNDa, vers la fin de l’année, les militaires colons Allemands et les missionnaires arrivaient…

1895 :

En 1895, au RWaNDa, RWuBuSiSi [8] du GiSaKa mettait en contact MWaMi KiGeRi IV RWaBuGiRi du RWaNDa, avec les militaires colons Allemands dont le capitaine Godevius, accompagnés de missionnaires.
Mobilisés par les colons ( l’Angleterre et l’Allemagne ) , des milices BaTuTa venant du BuHa ( Tanzanie actuel ) , les NDuGaRuKa ( iNDuGaRuGa ) de KiGeLi IV RWaBuGiRi du RWaNDa , et les BaBWiBWi – en rapport avec le bruit de leur arme à feu – des milices NGoNi RuNSeWa ( des ZuLu de l’actuel Afrique du Sud ) , attaquaient le BuRuNDi -iNGoMa Y’uBuRuNDi -… Aidés par des BaRuNDi, acquis aussi à la cause allemande, dont KiLiMa et MaCoNCo.

1896 :

En 1896, en Ethiopie, le 1er mars 1896, la victoire éthiopienne à LA BATAILLE D’ADOUA détruisait à jamais les ambitions coloniales Italiennes. L’Italie, puissance coloniale, perdait la Guerre face à l’Ethiopie, véritable tremblement de terre qui fit peur à toutes les puissances coloniales.
Cette année là, les Allemands avaient d’énormes difficultés avec les BaRuNDi.
        Au BuRuNDi – iNGoMa Y’uBuRuNDi – , le Père Gerboin François, responsable de l’uNYaNeMBe ( dont le BuRuNDi ) pour le Vatican, se faisant tirer les oreilles parce qu’il n’avait pas encore réussi à implanter une mission catholique au BuRuNDi. Ainsi il organisa sa première caravane pour tenter à nouveau de pénétrer au BuRuNDi, avec des militaires et civils colons allemands ( Ramsay, von Trotha, Langheld, von Langenn-Steinkeller, Fonck et Kandt ) et 2 missionnaires hollandais : les Pères Jan van der Burght et Joseph van den Biesen. Là , le Père van der Burght  ( un amoureux des découvertes réalisées en Egypte avec le déchiffrement des hiéroglyphes ) écrivait le 17 juillet 1896 avoir perçu qu’au BuRuNDi -iNGoMa Y’uBuRuNDi- les BaRuNDi constituaient un peuple -libre et démocratique par excellence – car ces derniers s’exprimaient en toute liberté avec leurs chefs.

bdi burundi colonisation vatican allemagne 000 21012022 peresblancsorg

 

– LA BATAILLE DE LA RUVUBU DE 1896 : Le 31 août 1896 , face aux BaDaSiGaNa, menés par Feu MWeZi GiSaBo GiSoNga, épaulés par son MuHaNuZa et ses BaGaNWA, la caravane des colons et des missionnaires du Vatican étaient décimée à – LA BATAILLE DE LA RUVUBU -. Obligeant les Pères Jan van der Burght et Joseph van den Biesen à retourner dare-dare à la station militaire d’uJiJi, véritable quartier général du bastion colonial. Dans cette station, il y avait aussi des Missionnaires évangélique luthérienne du Schleswig-Holstein
Les BaDaSiGaNa n’avaient fait qu’une bouchée de l’armée coloniale Allemande. Pour les Allemands, après observation, les Barundi étaient vraiment – un peuple en armes – . Par ailleurs, disaient ils – un Murundi qui se respecte ne se montre jamais sans lance – iCuMu – . Chaque MuRuNDi avait en général son arc -uMuHeTo- avec 3 flèches -uMWaMPi- et sa lance.
Au mois de Novembre 1896, les militaires Allemands ayant peur de tomber dans le piège honteux des Italiens de LA BATAILLE D’ADOUA mettaient le paquet :
le 13 novembre 1896, les militaires Allemands avançaient en passant par l’Est du BuRuNDi près de la frontière de l’uYuNGu (uHHa). Les missionnaires Mgr. Gerboin et le Père van der Wee étant du voyage. Installant leur 2ème station militaire au BuRuNDi à MiMYi;
le 26 novembre 1896, en renforçant leur station d’uZiGe installée et observée par les BaRuNDi depuis mai 1891. Les Missionnaires profitant de l’occasion à uSuMBuRa de fonder la Mission St. Antoine.
En décembre 1896, au RWaNDa, arriva le coup d’état de RuCuNSHu, lié à une véritable guerre que se livraient les BaNYiGiNYa ( famille patrilinéaire du MWaMi ) et les BeGa ( famille matrilinéaire du MWaMi ).

bdi burundi colonisation vatican allemagne 00 21012022 peresblancsorg

Désormais les Allemands et les Missionnaires dont le Pères Jan van der Burght avaient une idée sur les BaRuNDi les décrivant ainsi : “La vraie arme offensive, de guerre, des Warundi est l’arc avec la flèche. La lance est plutôt une arme de parade ou, tout au plus, défensive. Les flèches ne sont pas empoisonnées. Les Warundi tirent très bien de l’arc et ne manquent pas leur homme à 40 — 50 mètres. Avec leur lance, servant de javelot, ils percent un homme à 15 ou 20 mètres. Le fusil est inconnu ( excepté dans l’Uzige et le long du Tanganika ). Les boucliers sont rares. Les carquois également. Le casse-tête, lui aussi, est plutôt une arme de parade (ou de duel). Leur long couteau ou épée est principalement un instrument de travail. Comme arme défensive ils se servent de bois pointus, vraies torpilles, placés dans les sentiers, …, dans une bananeraie (contre les voleurs). Le Murundi est inséparable d’avec sa lance. S’il n’a pas sa lance, il n’est pas „vêtu”, dit-il. On peut presque dire qu’il naît avec sa lance. Les petits garçons en ont déjà une, ou un bâton au moins. De très bonne heure ils s’exercent à la jeter, ainsi qu’au tir de l’arc. Les Warundi se promènent toujours avec leur lance. S’ils voyagent un peu loin, ils prennent aussi leur arc avec 5 ou 6 flèches, les femmes se promènent avec de longs bâtons,…

1897 :

En 1897, au RWaNDa, MWaMi KiGeRi IV RWaBuGiRi du RWaNDa mourrait et succédait dès février le début du règne du jeune MWaMi YuHi V MuSiNGa, intronisé à RuNDa, près de GiHaRa, mis sous protection Allemande, suite au – Traité de Paix – qu’il signa avec le capitaine Allemands Von Ramsey. C’était le début de la Colonisation Allemande au RWaNDa.
     Au BuRuNDi – iNGoMa Y’uBuRuNDi – , les colons Allemands et le Vatican n’en démordaient pas, revenant avec 2 missionnaires ( Père Anton van der Wee et Père Lavigerie) qui plantaient une croix catholique le 19 mars 1897 à MiSuGi, fondant la première Mission Catholique au BuRuNDi, observés par les éclaireurs de Feu MWeZi GiSaBo, préparant une nouvelle correction militaire historique. Un peu plus tard, cette Mission fut transféré à MuYaGa.
Le 15 décembre 1897, le Père Van der burght, dans son journal du Diaire de St-Antoine, expliqua avoir perçu que les BaRuNDi étaient voués corps et âme à leurs chefs ( BaTWaRe, BaGaNWa, BaMi des MiRYaNGo, et au MWaMi MWeZi GiSaBo )

 

1898 :

En 1898, , le MWaMi MWeZi GiSaBo décida d’en finir avec les militaires allemands et la Mission Catholique basée à les 2 stations militaires de uZiGe et MuYaGa.
Les BaRuNDi n’appréciaient nullement ces invités non courtois, agressifs et encombrants, tentant de s’implanter avec leur culte au BuRuNDi.

– LA BATAILLE DE UZIGE DE 1898 – Le 15 janvier 1898 , les BaDaSiGaNa détruisaient la station militaire d’uZiGE observé depuis 1891 à la Bataille de uZiGe à Uzumbura. Le missionnaire Père Blanc v.d.Biesen y trouva la mort, tandis que le Père van der Burgt réussissait à prendre la fuite, abandonnant à nouveau uZiGe.
Feu MWaMi MWeZi GiSaBo, le 23 mai 1898, passa à l’action à l’est du pays. Les BaRuNDi détruisaient les croix catholiques installées depuis 1887 à MiSuGi.

 

– LA BATAILLE DE MUYAGA DE 1898 [9] : Le 14 août 1898, – LA 1ère BATAILLE DE MUYAGA – pour récupérer la station allemande de MuYaGa était lancée. Les BaDaSiGaNa de Feu MWeZi GiSaBo en font une bouché …
Les Allemands avaient, comme alliés depuis 1895, la fameuse triade évoqués plus haut ( 1- BaTuTa – Tanzanie/BuHa, 2- iNDuGaRuGa – RWaNDa , 3- NGoNi – Afrique du Sud  ) mobilisés contre les BaRuNDi. Cette bataille de MuYaGa ou bataille de MuRoRe ( à CaNKuZo – BuYoGoMa – près de la paroisse de MuYaGa , précisemment à BuBWaNa ) les avaient tous taillés en pièces Allemands et milices dont les membres de la milice NGoNi ayant été pour certains accueillis par des BaGiNa de cette localité. Cette bataille était une des plus mémorables chez les BaRuNDi. Inscrit dans des iBiGaBiRo, aujourd’hui devenus inconnus du commun des mortels. L’Allemand Kandt alla vivre au RwaNDa. Le capitaine allemand Bethe était aussi au RWaNDa.
Toute la Station de MuYaGa dont sa Mission ont été incendié, incinéré à la fin des combats.

1899 :

En 1899, d’uJiJi, l’Allemagne et le Vatican envoyaient d’urgence une expédition pour tenter de récupérer la fortification de MuYaGa.

– Le 11 février 1899, le Père Gerboin François,le Père Desoignies et le Père Van der Wee, étant encouragé par ce soutien, fondaient la mission Saint Antoine à MuGeRa ( Mission de MuGeRa ).

– le 9 avril 1899, l’empire du GiTaRa (cfr UGaNDa ) tombait totalement dans les mains de l’armée britannique après 1 mois d’assauts.

– Mai 1899, la – BATAILLE DE MUGONGO DE 1899 :  Elle était conduite par Feu NTaRuGeRa ( Fils de Feu MWeZi GiSaBo ), affrontant en colline MuGoNGo ( BuJuMBuRa ) la caravane du capitaine Von Bethe , Chef Allemand de la station militaire d’uJiJi ( Tanzanie) et fondateur de la station militaire de SHaNGi ( RWaNDa), se rendant pour renforcer la station de MuGeRa dont la Mission de MuGeRa. Equipés d’armes mitrailleuses, Von Bethe tentait d’ouvrir le centre du pays pour les futurs stations militaires allemandes.

bdi burundi colonisation vatican allemagne 001 21012022 peresblancsorg

 

– Juin 1899 – La BATAILLE DE NDAGO :  Le 5 juin 1899, fatigués les BaDaSiGaNa vont combattre vaillamment les militaires Allemands ( ASKARI ) faisant énormément de victimes ASKARI Allemandes mais aussi perdant 247 Hommes ( de nombreux vaillant patriotes, dont de nombreux BaGaNWa ) sur les plus de 5.000 mobilisés, avec un grand nombre de blessés. Nécessitant un repli tactique …
A NDaGo, les militaires Allemands conduits par le capitaine Robert Von Bering (Bwana Birenge) étaient venus équipés des dernières armes technologiques –des mitrailleuses américaines-, afin d’en finir avec Feu MWeZi-.
Cette BATAILLE à NDAGO pourrait être considérée comme la première et seule victoire allemande et vaticane contre le BuRuNDi.  L’ enclos royal de NDaGo fut brûlé.  Des iBiGaBiRo furent planter à NDaGo en mémoire de cette fabuleuse bataille et surtout des  braves BaDaSiGaNa ayant donné leur vie pour iNGoMa Y’uBuRuNDi.
Par la suite, Feu MWeZi GiSaBo GiSoNGa échappa à la mort, protéger par le vaillant Feu MuGaNWa BiHoMe,frère jumeau du MWaMi, qui se fit passer pour lui pour sauver – iNGoMa Y’uBuRuNDi –, devenant un MuTaBaZi à jamais entré dans l’Histoire du BuRuNDi.

bdi burundi colonisation vatican allemagne 003 21012022 peresblancsorg

bdi burundi colonisation vatican allemagne 0004 21012022 peresblancsorg

* LA BATAILLE DE MUYAGA DE 1899 : Après une incursion de militaires Allemands ayant brûlé des iBiGaBiRo à MuYaNGe ( arbres mémoires marquant l’ancien enclos de Feu Mwezi GiSaBo), les BaDaSiGaNa de Feu MWeZi GiSaBo, avec à leur tête le MuGaNWa Feu NTaRuGeRiJaNJa SeRuShaNYa, menèrent la 2ème BATAILLE DE MUYAGA,en repoussant les militaires Allemands et les missionnaires du Vatican se réfugier au BuHa en Tanzanie. La mission de MuYaGa était à nouveau incendiée, détruite … Cette fois-ci, les Pères étaient un peu découragés et commençaient à errer dans le BuHa à la recherche d’un endroit plus accueillant. Mais Monseigneur Gerboin leur donnera l’ordre de retourner à MuYaGa et de recommencer.
Le Père Blanc hollandais Jan Martin-Michel van der Burgt profita pour écrire le manuscrit de son Dictionnaire français-kirundi, envoyé au Musée de Berlin en même temps que 348 objets ethnographiques emballés dans 3 boites, ainsi qu’une autre partie ethnographique de son œuvre qu’il envoya en 1903 à s’Hertogenbosch, aux Pays-Bas.
Cela fit prendre conscience au Vatican que sans l’accord de Feu MWeZi, le Vatican ne pourra jamais s’implanter au Burundi. Toutefois, il encouragea les quelques convertis burundais à tenir bon. uSHiRoMBo servait de tremplin pour les futures fondations au Burundi.. Il écrira : « Il nous faut pénétrer au coeur du pays, si nous voulons nous y implanter. Si nous obtenons les bonnes grâces du Roi MWezi, roi assez autocrate, dit-on, les chefs qui dépendent de lui ne pourront plus nous nuire. Introduisez-vous au centre de l’Urundi et incrustez-vous y. On dit que le pays est très peuplé à l’endroit où les deux grandes rivières du pays se rencontrent, RuVuBu et RuVYiRoNZa, qui sont les sources du Nil. C’est le centre de l’uRuNDi; c’est là qu’il faut vous installer. Que Dieu vous bénisse ! ».
Les Missionnaires vont commencer à tenter d’atteindre le MWaMi pour négocier avec lui …
Van der Burgt : ” A plusieurs reprises certains Warundi ont essayé en 1899, à faire sauter ainsi la mission de Mugera ! — Lorsqu’il s’agit d’une grande guerre commandée par le roi ou par un prince, les choses sont assez sérieuses. On entre sur le territoire ennemi (ou du chef rebelle), on brûle les cases, on tue tout le monde qu’on peut atteindre et qui n’a pu s’en fuir, on rafle tout ce qui a de la valeur, surtout le bétail (boeufs). — Après une victoire il y a grande fête et une grande allégresse. Les femmes viennent au devant des vainqueurs en poussant des cris. Pendant des journées et des semaines on ne fait que danser, boire de la bière et manger de la viande de boeuf, que le chef distribue en abondance. Si le vainqueur a pu faire prisonnier le chef ennemi ou le rebelle, celui-ci est ordinairement mis à mort. La paix se conclut rarement. Très longtemps les chefs rivaux restent ennemis. La haine se communique à leurs descendants, qui continuent à se quereller et à prendre les armes de temps en temps („ vendetta”). Les Warundi, et les Watutsi surtout, sont très vindicatifs. Quelquefois pourtant on se réconcilie par un échange de cadeaux consistant en bière, boeufs, etc “.

bdi burundi colonisation vatican allemagne 03 21012022 peresblancsorg

1900 :

En 1900, les Allemands continuaient à mobiliser derrière les capitaines Bethe, von Beringe et von Grawert [11] pour essayer d’en finir avec Feu MWaMi MWeZi GiSaBo, qui ne cédait pas …
* La BATAILLE DE MURAMVYA – Pendant 11 jours, les militaires Allemands vont mener la guerre à MuRaMVYa du 30 avril au 10 mai 1900, ayant pour objectif de prendre la capitale royale d’iNGoMa Y’uBuRuNDi. Les combats avaient lieu à BaNGa, TeZa et BuKeYe.
Les Allemands perdirent beaucoup d’hommes malgré leur avantage technologique avec leurs mitrailleuses …

bdi burundi colonisation vatican allemagne 0002 21012022 peresblancsorg

bdi burundi colonisation vatican allemagne 0001 21012022 peresblancsorg

1902 :

En tant qu’Évêque, le Français Mgr Gerboin (plus tard remplacé par un autre Français Mgr Julien Gorju ) vint pour la première fois visiter – iNGoMa Y’uBuRuNDi – en passant par MuYaGa, et MuGeRa, escorté par les militaires Allemands.

1903 :

En 1903, les Allemands capitulaient et décidaient de proposer un traité à Feu MWeZi GiSaBo, MWaMi d’iNGoMA Y’uBuRuNDi, bénéficiant de l’approche diplomatique qu’ avait entrepris les Missionnaires fin 1889. Ce traité fut signé à KiGaNDa, MuRaMVYa, le 6 juin 1903.
Le Burundi -iNGoMa Y’uBuRuNDi – tenait son indépendance, en consentant une sorte de pacte avec les Allemands, étant le dernier Etat indépendant de cette région des Grands Lacs Africains.
Dans le traité de KiGaNDa :
Le BuRuNDi – iNGoMa Y’uBuRuNDi – demandait aux Allemands de respecter la souveraineté d’iNGoMa Y’uBuRuNDi dont son MWaMi Feu MWezi GiSaBo GiSoNGa
Les Allemands eux demandaient au MWaMi Feu MWeZi GiSaBo , de reconnaître la station militaire d’Usumbura et la mission catholique de MuGeRa ; de permettre la réalisation d’une route Usumbura – MuYaGa et accorder le libre passage des caravanes allemands dans tout le pays ; et à reconnaître les attributions des terres faites par les Allemands à MaCoNCo ( Traître ayant pacté avec les Allemands : Petit-fils de SeBuHeNGeRi – MuRYaNGo des BeNeGWe – , oncle maternel de Feu MWezi GiSaBo ) et à KiRiMa ( Traître ayant pacté avec les Allemands : Descendant d’un fils de NTaRe RuGaMBa -GiHaNaMuSaNGo – qui était issue d’une mère MuSHI du -BuNYaBuNGo-. Pion du MWaMi Rwandais KiGeLi IV RWaBuGiRi . KiRiMa disait que c’était lui Feu MWaMI MWeZi ) ; et étant affamer de pouvoir leur accorder 424 têtes de bétail pour avoir de quoi se nourrir …

 

NOTES :

[1] Burundi : Au 15ème siècle, INGOMA Y’UBURUNDI gère l’EMPIRE MWENE MWEZIhttps://burundi-agnews.org/eac/burundi-au-15eme-siecle-ingoma-yuburundi-gere-lempire-mwene-mwezi/ | Burundi : Le Mwene Mwezi ou Empire CWEZI des Barundi – https://burundi-agnews.org/eac/burundi-le-mwene-mwezi-ou-empire-cwezi-des-barundi/ | INGOMA Y’UBURUNDI , MWENE MWEZI : Les Alliances communautaires / Burundi – https://bdiagnews.com/diplomatie/ingoma-yuburundi-mwene-mwezi-les-alliances-communautaires-burundi/

[2]BURUNDI : Les BARANYANKA n’ont pas assassiné Feu RWAGASORE – https://burundi-agnews.org/hima/burundi-les-baranyanka-nont-pas-assassine-feu-rwagasore/ 

[2] Burundi : Histoire – ULUNDI, le BURUNDI d’Afrique du Sud | https://burundi-agnews.org/sports-and-games/burundi-histoire-ulundi-le-burundi-dafrique-du-sud/

[3] L’uNYaNeMBe était un territoire situé dans la Tanzanie actuelle et qui s’étendait au Nord, jusqu’au Lac Nyanza, au Sud, jusqu’à Tabora, à l’Ouest, jusqu’au Lac Tanganyika et à l’Est, bien au-delà de Mont Kenya. Source : Monseigneur François Gerboin (1847 – 1912) | https://www.peresblancs.org/Mgr_Francois_Gerboin.htm

[4] 3 personnages différents à ne pas confondre :
* RuMaLiZa – Marchand arabe ( vendait de tout et même des esclaves ) établi à uJiJi – intervient au BuRuNDi, BuJuMBuRA entre 1879 à 1881 – : RuMaLiZa ( (en swahili « L’exterminateur »), son vrai nom Mohammed bin Hassan, connu comme Mohammed Ben Khalfan, un Arabo-Swahili « blanc » (arabe), marchand établi à uJiJi ( rive orientale du lac Tanganyika dans l’actuelle Tanzanie).
* Tippo Tip – Marchand noir Zanzibarite établi à Zanzibar et au Congo était de l’aventure de STANLEY entre 1886 à 1889 : Tippo Tip, de son vrai nom Hamed bin Mohammed el Marjebi, né et mort à Zanzibar (1837-1905), marchand d’esclaves originaire de Unguja, île principale de l’archipel de Zanzibar. Il fut également propriétaire de plantations et gouverneur de province au Congo. Successeur des sultans de Zanzibar, il conduisit de nombreuses expéditions commerciales en Afrique centrale orientale, dont certaines esclavagistes.
* Emin Pacha – un médecin, naturaliste, explorateur, et gouverneur de la province ottomane d’Équatoria sur le haut Nil , aventure de STANLEY entre 1886 à 1889 : Mehmet Emin Pacha de son vrai nom Eduard Schnitzer

[5] Burundi : Les INTORE Barundi, autrefois, à la fois chasseur et guerrier | https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-les-intore-barundi-autrefois-a-la-fois-chasseur-et-guerrier/

[6] L’uBuNTu des BaRuNDi – http://bdiagnews.com/ubuntu

[7] Comme le rapportait Père Joannes Michael M. van der Burgt en 1903, dans – Un grand peuple de l’Afrique Equatoriale: éléments d’une monographie sur l’Urundi et les Warundi – y expliquant que la caravane de colons, d’esclavagistes et de Missionnaires avait été décimées par les BaRuNDi.

[8] Synergies africaines en Belgique & SOS RWaNDa-BuRuNDi, Les violences politiques au RWaNDa – De la monarchie à nos jours – , 2018, Ed. Scribe, 315 pages

[9] BaRaNYaNKa Charles, – Le BuRuNDi, Face à la Croix et à la Bannière – , BaRaNYaNKa, 2009, 541 pages.

[10] Botte, R. (1985). Rwanda and Burundi, 1889-1930: Chronology of a Slow Assassination

[11] Die Barundi, l’Allemand Hans Meir.

Sources : NaHiMaNa P. , https://burundi-agnews.org, Jeudi 28 avril 2022 | Photo : peresblancs.org ; rdgt.blog ; Wikipédia ; Archives Maison Généralice ; Herrmann Julius Meyer – Meyers Geographischer Hand-Atlas Deutsch-Ostafrika (1905) ; Universitätsbibliothek Johann Christian Senckenberg Frankfurt and Main ; House of parliament by command of her Majesty UK