Le ministre en charge des infrastructures répond aux questions des sénateurs

Le ministre des infrastructures, de l’équipement et des logements sociaux, Deogratias Nsanganiyumwami était, jeudi février 2022, l’invité du Senat burundais pour répondre aux questions en rapport avec les infrastructures publiques et équipements.

Les questions des sénateurs se sont focalisées sur le mauvais état des infrastructures publiques, les irrégularités dans l’attribution des parcelles, la réhabilitation des routes, la construction des infrastructures de l’Etat, l’entretien du réseau routier, etc.

Concernant l’état d’avancement du projet de construction des locaux du Parlement à Gitega, le ministre a fait savoir que les contrats sont entrain d’être corrigés. Sur ce sujet, les sénateurs ont recommandé au ministère de leur présenter un plan d’actions relatif à ce projet.

Pour ce qui est de l’agrandissement des villes de Bujumbura et Gitega, le ministre a informé les sénateurs que la viabilisation des sites dans la plaine de l’Imbo a été arrêtée.

Concernant la ville de Gitega, Déogratias Nsanganiyumwami a fait savoir que le ministère a déjà préparé le schéma directeur jusqu’en 2050.
S’agissant de la construction des hôpitaux des communes, le ministre en charge des infrastructures a signifié aux sénateurs que 37 hôpitaux ont déjà été construits et que des fonds pour le second lot de 37 hôpitaux sont déjà disponibles. Il reste à chercher des fonds pour la construction des 41 hôpitaux qui restent, a-t-il précisé.

Le ministre Nsanganiyumwami a aussi fait savoir que sur les 671 véhicules de l’Etat qui ne sont pas fonctionnels, 257 sont réparables alors que le reste est hors d’usage.

Par HAKIZIMANA Placide

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail