Le Burundi célébre le 31ème anniversaire de la charte de l’unité nationale

Le Burundi a célébré samedi 5 février 2022 le 31ème anniversaire de la Charte de l’Unité nationale. En Mairie de Bujumbura, les cérémonies se sont déroulées au monument de l’unité nationale sur la colline Vugizo en commune Mukaza, le Président de l’Assemblée Nationale Daniel Gélase Ndabirabe dirigeait les cérémonies.

Ces cérémonies qui ont débuté par une prière œcuménique, suivie de l’hymne national et le dépôt d’une gerbe de fleurs par le couple du Président de l’Assemblée Nationale, étaient également agrémentées par les tambourinaires. Le 31ème anniversaire de la charte de l’unité nationale a été célébré sous le thème : “Dépassons le passé sombre de notre pays et rappelons-nous que nous formons une seule famille”.

Dans son allocution à cette occasion, le président de l’Assemblée Nationale Daniel Gélase Ndabirabe au nom du Président de la République Evariste Ndayishimiye en mission de travail à l’étranger, a souhaité une bonne fête de l’unité à tous les burundais.

Daniel Gélase Ndabirabe a souhaité que la célébration de ce 31è anniversaire soit une occasion à tous les burundais de se rappeler que sans l’unité le Burundi retomberait dans les périodes sombres qu’il a connues dans les années antérieures. Il a appelé les burundais à sauvegarder l’unité, socle du développement durable, corde de la Concorde, source de la solidarité et de l’amour d’autrui à l’instar de nos aïeux.

Le Président de l’Assemblée Nationale Daniel Gélase Ndabirabe a rappelé que l’unité des burundais a toujours existé jusqu’à l’arrivée des colons qui, pour nous dérober notre indépendance, ont instauré la politique de diviser pour régner en collaboration avec certains traîtres burundais pour mettre à genoux un peuple longtemps uni. Il a rendu hommage au Prince Louis Rwagasore et ses compagnons de lutte qu,i à travers leur devise: Unité-Travail Progrès, ont rassemblé les burundais pour que leur pays recouvre l’indépendance dérobée par les colonisateurs.

La confirmation par le référendum de la charte de l’unité nationale en 1991a été l’étape de prise de conscience par les burundais qui ont montré que les burundais doivent s’asseoir ensemble pour leur avenir en faisant un pacte de paix entre eux.

La charte de l’unité nationale a été selon Daniel Gélase Ndabirabe le fondement des négociations d’Arusha qui se sont soldées par le cessez-le-feu global entres les troupes armées et l’armée d’alors qui ont formé une seule armée.
Daniel Gélase Ndabirabe a appelé à la contribution de tout un chacun à la sauvegarde de l’unité, à combattre les divisions ethniques, régionales, à combattre la corruption et le détournement des biens publics et demande à la justice de rendre correctement justice aux justiciables.

Par NKURUNZIZA Dieudonné