Le Burundi élu membre du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine

La 35 ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine vient d’approuver les 15 membres du Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine, dont le Burundi qui ont été élus par la 40ème session du Conseil Exécutif de l’Union Africaine en date du 3 février 2022. Il s’agit du Burundi, Congo, Tanzanie, Ouganda, Tunisie, Afrique du Sud, Zimbabwe, Ghana, Sénégal et de la Gambie pour un mandat de deux ans et du Cameroun, Djibouti, Maroc, Namibie et du Nigéria pour un mandat de trois ans.

Le Burundi terminait un autre mandat de trois ans au CPS et a postulé pour un autre mandat de deux ans, représentant la Région d’Afrique Centrale. Sa candidature a été motivée par sa contribution dans différentes missions de maintien de la paix et son sacrifice dans la stabilisation de l’Afrique.

Au cours de la même séance, l’ancien Président Domitien Ndayizeye, proposé par le Gouvernement de la République du Burundi, a été nommé, Membre du Groupe des Sages de l’Union Africaine, pour un mandat de trois ans. Ce Groupe, cinquième, est composé de cinq membres. En plus de l’Ancien Président du Burundi qui représente la Région de l’Afrique Centrale, il y a le Kenyan Effie Owuor pour la Région de l’Afrique de l’Est, l’Egyptien Amr Mahmoud Abu Zaid Moussa pour la Région de l’Afrique Nord ainsi que M. Babacar Kante, Sénégalais, pour la Région d’Afrique Australe.

En marge des travaux de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, le Président de la République du Burundi, son Excellence Evariste Ndayishimiye, a rencontré différents leaders africains. On pourrait citer notamment la rencontre qu’il a effectuée avec Moussa Faki Mahamat, Président de la commission de l’Union Africaine, Akinwumi A. Adesina, Président de la Banque Africaine de Développement et Hon Henry Okello Oryem, Ministre d’Etat Ougandais chargé des Affaires Etrangères. Ils ont échangé essentiellement sur le développement des différents secteurs de la vie socio-économique du Burundi, la Vision de Son Excellence le Président Ndayishimiye et les contributions respectives en vue de pouvoir arriver aux objectifs de l’Agenda 2063, pour une Afrique intégrée, prospère et en paix, gérée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique dans l’arène internationale.

Autre fait notable, sur proposition de la République Unie de Tanzanie, le Swahili a été officiellement adoptée parmi les langues de travail de l’Union Africaine par la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement, qui a été clôturée ce 6 février 2022.

La Présidence

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail