BURUNDI / BARRAGE HYDROELECTIQUE DE MPANDA : 10,4 Mw attendus depuis 1994 à 2021 et toujours rien / BUBANZA

BUBANZA ( Commune MPANDA ), 15/10/2021S.E. NDAYISHIMIYE Evariste ( Général Major ), Président du BURUNDI, visitait le chantier du BARRAGE HYDROELECTIQUE DE MPANDA, dont LA CENTRALE HYDROELECTRIQUE DE MPANDA. Situé dans la réserve naturelle de la KIBIRA. Observant les réalisations, à partir du fait que le projet, pensé en 1994, avait commencé en 2011 et qu’au début en 2015, 35% des travaux étaient déjà achevés sous la supervision de LA SOCIETE CHINOISE CIMA INTERNATIONAL sur financement propre du gouvernement du Burundi, soit de 85 Milliards BIF ( près de 43 Millions USD). Dès lors, décidant l’arrêt immédiat, pour cause de CORRUPTION DES GESTIONNAIRES de ce projet de très grande importance pour LA POLITIQUE SOCIO-ECONOMIQUE DU BURUNDI. En se demandant si les 54 Milliards BIF ( environ 27 Millions USD ) déjà décaissés correspondaient réellement aux travaux déjà réalisés. Exigeant un audit pour faire la lumière sur ce dossier et établir les responsabilités. Affirmant que les voleurs devront rembourser.

Au BURUNDI, LA CENTRALE HYDROELECTRIQUE DE MPANDA devait produire 10,4 Mégawatt (Mw) sur un PARC ENERGETIQUE DES BARUNDI, qui , aux environs de 2020, devait être à près 560 Mégawatts (Mw) [2], selon les prévisions. A cause de cette CORRUPTION DES GESTIONNAIRES , la REVOLUTION INDUSTRIELLE ELECTRIQUE DES BARUNDI est retardée. Faisant perdre des milliers de Milliards BIF ( Des centaines de Millions USD ) annuellement à LA POLITIQUE SOCIO-ECONOMIQUE DES BARUNDI.

Les propos du Ministre burundais en charge de l’énergie en 2016 de ce projet du BARRAGE MPANDA :

[ https://www.youtube.com/watch?v=OYhU6PTmXUI ]

Autrefois au BURUNDI, au niveau de LA POLITIQUE SOCIO-ECONOMIQUE DES BARUNDI, pour être GESTIONNAIRE ( Ministre, ou fonctionnaire de l’ETAT ) pour INGOMA Y’UBURUNDI, il fallait être GESTIONNAIRE –JUSTE et avoir un minimum de 3 initiations :
1/ Avoir des compétences liées à son MÉTIER. C’est à dire être muHUTU [3], avec le degré minimum d’ASSISTANT MAÎTRE muHUTU ;
2/ Avoir été initié, si on est muHUTU, chez LES BASHINGANTAHE, ou ,si on est muHUTUKAZI, chez LES BAPFASONI [4];
3/ Avoir réalisé, sur demande d’une autorité au nom d’ INGOMA Y’UBURUNDI, la cérémonie du KWIHUTURA, devenant muTUTSI [5].
Chez les baRUNDI, les Ministres et les Fonctionnaires doivent être DES GESTIONNNAIRES JUSTES, soit des baTUTSI, nom des membres de LA CORPORATION DES GESTIONNAIRES JUSTES BARUNDI. Laisser le projet MPANDA à un muHUTU ou un muHIMA [6], c’est décider à l’avance d’aller vers L’ÉCHEC …

NOTES :

[1] Burundi : La multinationale chinoise CNNE-CGC – la Centrale Hydroélectrique de Mpanda 10,4 Mw – https://burundi-agnews.org/economie/burundi-la-multinationale-chinoise-cnne-cgc-la-centrale-hydroelectrique-de-mpanda-104-mw/

[2] Parc énergétique du Burundi en 2020 : la centrale hydroélectrique de Mpanda (10,4 Mw), la centrale Kabu 16 sur la rivière Kaburantwa (20 Mw), la centrale de Jiji 003 (32 Mw), la centrale de Murembwe 034 (19 Mw), la centrale Ruzibazi (17 Mw), la centrale Kagunuzi (8 Mw), Ruvyironza (22 Mw), la centrale régionale de Rusomo (Tanzanie) pour 27 Mw, la centrale Ruzizi III (République Démocratique du Congo) pour 49 Mw , la centrale thermique à base de déchets ménagers (30 Mw), la centrale thermique à base de la tourbe (15 Mw), la centrale thermique à base de fuel (30 Mw), la centrale photovoltaïque de Bubanza – ouest (10 Mw), les 2 centrales photovoltaïques de Gitega – centre (17,5 Mw) et la centrale hydroélectrique – Renaissance d’Ethiopie construite sur le Nil (200 Mw).

[3] Le muHUTU , les baHUTU baRUNDI – http://bdiagnews.com/HUTU

[4] L’ UMUSHINGANTAHE / ABASHINGANTAHE ou l’UMUPFASONI / ABAPFASONI sont LES CONFRÉRIES DES BARUNDI PORTEURS DE VERTUS – https://bdiagnews.com/abashingantahe-abapfasoni/

[5] Le muTUTSI, les baTUTSI baRUNDI – http://bdiagnews.com/TUTSI

[6] Le muHIMA, les baHIMA baRUNDI – http://bdiagnews.com/HIMA

POUR LIRE PLUS

Les dernières nouvelles de chez moi à BUBANZA

SOURCES : NAHIMANA P. , Mardi 19 octobre 2021 | Photo : Ntare Rushatsi House, RTNB.BI

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail