Les victimes des inondations de Gatumba reçoivent une assistance

La ligue islamique mondiale s’engage aux côtés du Chef de l’État et de l’Ombudsman burundais à trouver une solution durable à la situation de précarité dans laquelle vivent les sinistrés de Gatumba, victimes des inondations des eaux de la rivière Rusizi et du Lac Tanganyika. C’est une annonce qui a été faite lundi 11 octobre 2021 par le Directeur de la région Afrique subsaharienne pour la ligue islamique mondiale, lors de la remise d’une assistance en vivres aux sinistrés du site Kinyinya II en zone Gatumba dans la province de Bujumbura.

 

Cette assistance mobilisée par la ligue islamique mondiale via l’institution de l’Ombudsman burundais était composée de riz, de la farine de maïs, du haricot, du sucre et du sel et était destinée à soutenir moralement les victimes des inondations des eaux du Lac Tanganyika et de la Rivière Rusizi.

Ces sinistrés du site de Kinyinya II en zone Gatumba ont applaudi des deux mains ce geste charitable posé à leur endroit par le Directeur de la région Afrique subsaharienne à la ligue islamique mondiale, Cheik Walid Racid El Saad, au moment où ils n’avaient rien à manger.

A cette occasion, l’Ombudsman burundais Edouard Nduwimana a demandé au Directeur de la région Afrique subsaharienne à la ligue islamique mondiale, Cheik Walid Racid El Saad de transmettre les remerciements et les salutations des burundais au Secrétaire Général de la Ligue islamique mondiale qui a déjà promis un soutien à ces sinistrés de Gatumba, et de lui décrire leur situation.

Il a également saisi cette opportunité pour interpeller les habitants de la plaine de l’Imbo et surtout ceux de Gatumba à renforcer les travaux de protection de l’environnement pour faire face aux aléas climatiques qui entraînent souvent des catastrophes pendant la saison pluvieuse.

Edouard Nduwimana a exhorté les habitants de Gatumba à rester solidaires et à veiller à la paix et à la sécurité en dénonçant les détracteurs qui cherchent à ternir l’image du Burundi.

Prenant la parole, Cheikh Walid Rachid EL Saad en visite au Burundi pour le renforcement des relations entre le Burundi et le secrétariat de la Ligue islamique mondiale, a annoncé que cette Ligue va s’engager aux côtés du Chef de l’État et de l’Ombudsman burundais pour trouver une solution durable à cette situation inconfortable dans laquelle vivent les déplacés de Gatumba.

 
Par NYANDWI Dieudonné

 

 
Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail