L’Afrique de l’Est veut harmoniser les normes pour faciliter le commerce

Les Etats membres de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) se réuniront en mars pour accélérer l’harmonisation des normes en matière de biens et de marchandises afin d’aider à améliorer le commerce régional, a déclaré vendredi à Xinhua le directeur du Bureau kenyan des normes (KBS), Charles Ongwae.

Il a précisé que les organismes chargés des normes des six Etats membres de l’EAC étaient prêts à se mettre d’accord sur des standards uniques pour les marchandises les plus échangées.

“L’objectif de cette réunion est de développer des normes harmonisées pour la nourriture et les produits chimiques fabriqués dans la région afin de faciliter le commerce interrégional”, a indiqué M. Ongwae lors du Forum sur les normes à Nairobi.

Les Etats membres de l’EAC sont le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud.

Charles Ongwae a indiqué que cette harmonisation des normes entraînerait la reconnaissance mutuelle des normes nationales dans toute la région, éliminant ainsi le besoin de tests multiples sur les produits aux points de passage.

Il a précisé que le bloc commercial avait déjà harmonisé à ce jour 1.330 normes de marchandises sur les 9.011 possibles.

Selon lui, des normes communes à la région aideront le bloc économique à mettre pleinement en place le Protocole sur le marché commun de l’EAC.

D’après le directeur du KBS, c’est à cause du manque de normes harmonisées que des barrières non-tarifaires sont imposées dans le commerce régional. A son sens, des normes harmonisées dans l’EAC serviront de fondement à l’établissement de normes pour toute l’Afrique.

 

Xinhua