Sécurité/Lac Tanganyika : deux militaires congolais tués ou ’’des bandits neutralisés’’ ?

Cette opération s’est déroulée dans à l’aube de ce mardi, 7 septembre, à Minago, commune et province Rumonge et comme bilan il y a eu deux hommes tués, un capturé et un autre qui s’est échappé.

Selon Gabriel Butoyi, président de l’association des pêcheurs du Burundi, c’était aux environs de 4 heures du matin quand des pêcheurs ont vu une pirogue inconnue dans leur zone. « A bord, il y avait quatre personnes à bord. Très inquiets, ils ont vite alerté la marine burundaise ».

Selon lui, l’intervention a été rapide et il y a eu échanges de tirs. D’après une source militaire, deux hommes ont été tués sur le champ tandis que deux autres se sont jetés dans le lac.
La même source ajoute que deux fusils de types kalachnikov, leurs chargeurs, 70 cartouches, un moteur d’un bateau et de l’essence ont été saisis.

Gabriel Butoyi, président de l’association des pêcheurs du Burundi remercie la marine pour cette intervention. Il rappelle que sept moteurs, des batteries et une quantité importante de poissons avaient été volés.

Mais le major Dieudonné Kaseraka, porte-parole du secteur opérationnel Sokola II dans le Sud-Kivu à Est de la RDC) indique que suite à l’obscurité sur le lac et au manque de communication, les militaires congolais tués ont été confondus aux bandits par la marine burundaise.

Selon lui, il s’agit des éléments de la 222ème Flottille : « Ils étaient en patrouille de reconnaissance quand elle a été confondue aux bandits par la marine burundaise. Ainsi, deux militaires sont morts et un autre a été capturé ».
Selon des sources dignes de foi, il y aurait des pourparlers pour tirer au clair cet incident et voir comment libérer ce militaire congolais capturé.

Par