Le CDD-FDD organise une prière d’action de grâce en province Ngozi

Comme tous les derniers jeudi du mois, le parti CNDD-FDD a organisé jeudi 26 août 2021, en zone Buye, commune Mwumba dans la province Ngozi une prière œcuménique d’action de grâce. Le Chef de l’État burundais Evariste Ndayishimiye et son épouse se sont joints aux cadres et militants du parti présents à cette prière.

Dans son allocution d’accueil, le Secrétaire général du parti CNDD-FDD Révérien Ndikuriyo a précisé que le thème de la prière est tiré de la Bilble en Genèse 2, 15-17. Dieu a donné la liberté à l’homme, mais il a défini ce qui est permis et ce qui est interdit. La violation de l’interdit provoque inévitablement des sanctions divines a dit Révérien Ndikuriyo.

Au cours de la prière le prédicateur Lazare Mvuyekure a insisté sur la responsabilité des militants du parti CNDD-FDD à qui Dieu a confié la direction du pays. Le Burundi est un don de Dieu, les militants du CNDD-FDD doivent examiner la manière dont ils sont en train de gérer ce don et connaître exactement leur mission. L’homme a été créé à l’image de Dieu, son existence n’est pas un fait du hasard, l’homme vient du plan divin. Tant que l’homme existe il doit garder espoir a dit Lazare Mvuyekure.

Au jardin d’Eden Dieu a donné des lois à l’homme, lui précisant ce qui est autorisé et ce qui est défendu . Adam avait la liberté de choisir entre le bien et le mal. Les militants du CNDD-FDD à qui Dieu a confié la gestion du pays ont eux-aussi la liberté de choisir ce qu’il faut faire dans cette mission. A eux de faire un choix judicieux, a dit le prédicateur du jour.

Dans son témoignage, le Président de la République Evariste Ndayishimiye a déclaré que c’est Dieu le Tout-puissant qui a confié aux militants bagumyabanga la mission de diriger et redresser le Burundi.
Le redressement du Burundi est comparable à la sortie du peuple d’Israël de l’Egypte. Le CNDD-FDD a enduré plusieurs épreuves mais il en est sorti vainqueur. Le secret du CNDD-FDD réside dans le fait d’avoir donné la première place à Dieu. Aujourd’hui on a ajouté que Dieu est le premier guide, le roi du Burundi.

Feu président Pierre NKURUNZIZA a rencontré beaucoup d’épreuves, mais petit à petit il a rebâti le pays. Les burundais ont compris qu’ils sont les mêmes alors qu’avant ils s’identifiaient dans les ethnies. Le président a demandé aux participants d’observer une minute de silence en sa mémoire.

Il a poursuivi son message en soulignant que les burundais ont une grande responsabilité, un rôle à jouer dans ce que doit être leur avenir. Dieu nous a tout donné, une même langue, une même culture, un peuple intelligent, un pays riche, pour que nous puissions le construire. Il nous appartient de décider de servir Dieu ou Satan, a déclaré Evariste Ndayishimiye.

Selon le président Evariste Ndayishimiye ceux qui volent les biens publics sont comparables à l’enfant prodigue cité dans la Bible. Ils s’attirent la malédiction divine. Il en est de même de ceux qui se rendent coupables de corruptions et autres malversations et injustices.
Cette époque est révolue, chacun doit vivre du fruit de ses efforts.
Il a mis en garde tous ceux qui adoptent des comportements susceptibles d’attirer des malédictions divines sur le Burundi. “Je vous interdit donc tout comportement contraire au commandement de Dieu, comme la corruption, le détournement des biens publics et autres.

Il signale ainsi que ce n’est plus l’époque de la manne qui tombait du ciel. Nous devons travailler pour vivre. Dieu nous a donné un bon pays comme le jardin d’Eden. C’est un pays fertile, toutes les plantes y poussent. Nous devons le cultiver et l’entretenir en protégeant l’environnement.
Sachez que nous avons Dieu, un guide suprême qui nous aime et veille sur nous jour et nuit. Il est invincible, bon et juste pour nous, nous devons lui rester fidèles, toujours lui rendre grâce, a conclu Evariste Ndayishimiye président de la République.

 
Par BARANGENZA Laurent

 
Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail