Une mission d’experts découvre les causes de la montée des eaux du Lac Tnganyika
 
Les polémiques selon lesquelles un barrage serait érigé sur la rivière Lukuga, exutoire du Lac Tanganyika en RDC et serait à l’origine de la montée des eaux de ce Lac sont infondées. Cette déclaration a été faite ce lundi 12 juillet 2021 dans un atelier organisé à Bujumbura par le ministère en charge de l’environnement en collaboration avec l’autorité du Lac Tanganyika, sur le rôle joué par cette rivière dans la montée des eaux de ce lac.

Etant donné l’impact et les effets néfastes de la montée des eaux du Lac Tanganyika, une équipe d’experts des Etats membres de l’autorité du Lac Tanganyika a effectué une mission à Kalemi en République Démocratique du Congo, sur la rivière Lukuga qui est l’exutoire du Lac Tanganyika, en vue de cerner les facteurs qui ont été jugés la cause probable de cette montée spectaculaire du niveau des eaux du Lac et qui a causé des dégâts dans toute la région.

 
  
  
 Au cours de cette visite sur la rivière Lukuga les experts de l’autorité du Lac Tanganyika ont constaté que le lit de cette rivière a été ensablé et rétréci à cause des sédiments du bassin versant de la ville de Kalemi mais aussi par des matériaux venant du Lac.

Après la visite, ces experts ont recommandé une étude régionale dans le bassin du Lac Tanganyika sur la variation du niveau des eaux de ce Lac, le curage ainsi que l’élargissement du lit de cette rivière au niveau de sa source. Ils ont également recommandé d’assurer la protection des berges et des bassins des principales rivières qui se jettent dans le Lac Tanganyika.

D’autres recommandations de l’équipe d’experts qui ont visité la rivière Lukuga sont notamment la restauration et le maintien des zones humides et l’instauration d’une zone tampon commune pour les 4 pays membres de l’autorité du Lac Tanganyika. Ils ont recommandé par ailleurs la cartographie des zones inondables tout le long du Lac Tanganyika, la restriction d’attribution des parcelles et la restriction de construction dans ces zones.

Ces experts ont recommandé aussi la construction d’un barrage de contrôle à l’embouchure du Lac Tanganyika qui jouerait un rôle de régulation de la baisse ou de la montée des eaux de ce Lac.

Selon le ministre en charge de l’environnement Déo Guide Rurema, ce rapport des experts de l’autorité du Lac Tanganyika et leurs recommandations seront présentés à la conférence des ministres des pays membres de l’autorité du Lac Tanganyika en vue de trouver une solution durable à ce problème.

Et de préciser que même si des études régionales sont proposées par l’autorité du Lac Tanganyika, les experts burundais poursuivront l’élaboration d’un plan d’aménagement du littoral du Lac Tanganyika pour présenter au conseil des ministres un plan en bonne et due forme et sa stratégie de mise en œuvre, du moment que le Burundi est en avance dans l’examen de cette question.

Dans leurs interventions, les participants à cet atelier ont recommandé une analyse minutieuse du phénomène d’érosion dans les Mirwa qui occasionne des dépôts des sédiments solides dans le Lac Tanganyika, conduisant ainsi à la montée du niveau des eaux. Ils ont également recommandé la sensibilisation des populations riveraines à protéger le Lac Tanganyika et l’aménagement des canaux d’évacuation des eaux en cas de montée du niveau du Lac, pour utiliser ces eaux dans d’autres travaux et dans d’autres lieux.

Ce fut l’occasion pour le Directeur Exécutif de l’autorité du Lac Tanganyika, Tusanga Mukanga Sylvain de féliciter le Burundi pour avoir instauré un cadre collaboratif pour la conduite appropriée de l’examen de la question de la montée des eaux du Lac Tanganyika.

Il a saisi cette opportunité pour annoncer que la question de la montée des eaux du Lac Tanganyika sera inscrite à l’ordre du jour de la prochaine conférence des ministres des pays membres de l’autorité du Lac Tanganyika qui se tiendra en Tanzanie avant la fin de cette année.

 
Par NYANDWI Dieudonné
Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail