Le Chef de l’Etat anime une séance de moralisation sur l’éveil de l’esprit patriotique et la bonne gouvernance à Mwaro

Après le mot d’accueil prononcé par le gouverneur de Mwaro Gaspard Gasanzwe, le Numéro Un Burundais est revenu sur la vision et les principes fondamentaux de l’État actuel, notamment l’urgence de développer et de réformer en profondeur le Burundi à travers la Promotion de la Bonne Gouvernance dans tous les secteurs de la vie nationale.

Dans cette séance, Son Excellence Evariste Ndayishimiye a fait savoir que le Burundi regorge de beaucoup de richesses naturelles de toutes sortes, favorables pour un relèvement économique de notre pays, une fois bien exploitées. Il déplore néanmoins que notre pays souffre de l’inconscience de certains leaders et « intellectuels » qui n’ont pas encore eu le sens du service public. « L’avenir de notre pays repose sur notre capacité à nous organiser sans attendre aucune aide extérieure car nous avons les ressources naturelles et humaines suffisantes », a-t-il déclaré.

A ce titre, le Président de la République Son Excellence Evariste Ndayishimiye a appelé les intellectuels burundais à une évolution de mentalités et à une conscience renouvelée, afin de pouvoir mettre en application les connaissances acquises pour explorer, exploiter et mettre en valeur les richesses naturelles du Burundi. Il a aussi appelé tous les Burundais à un sursaut patriotique et à la bonne gouvernance pour amener le Burundi dans une nouvelle ère de progrès dans tous les secteurs de la vie nationale. Il a exhorté les Élus, les Responsables administratifs et religieux de la province Mwaro de savoir bien servir le peuple, le seul véritable détenteur du pouvoir.

Afin de pouvoir garantir une bonne gouvernance au Burundi, le Chef de l’Etat a également fait savoir qu’il s’est engagé, au nom du Peuple qui l’a mandaté, à sévir contre toute forme de corruption et de malversations économiques. Afin de pouvoir garantir cette démarche plus sûre vers un développement socio-économique durable, il a appelé tous les citoyens à la vigilance dans tous les secteurs, pour faire face au manque de civisme et dénoncer tous les cas de corruption et autres infractions connexes.

Avant de clôturer cette séance de moralisation, le Père de la Nation a recueilli les doléances des natifs de la province Mwaro. Beaucoup ont insisté sur la nécessité d’une réconciliation afin de trouver une solution aux divisions ethniques qui ont endeuillé le pays dans le passé. Son Excellence Evariste Ndayishimiye a invité tous les Burundais à s’impliquer dans le processus de réconciliation nationale pour reconstruire un Burundi nouveau.

La Présidence

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail