Le Président Ndayishimiye suspend le DG de l’OTRACO et l’Entreprise Global Smart Technologies

Le Président de la République a pris cette décision, ce mardi 29 juin 2021, lors de son déplacement à l’Office des Transports en Commun de Gitega afin de se rendre compte lui même si les instructions données en date du 21 février 2021 ont été respectées: «  Mr le DG vous êtes suspendu de vos fonctions parce que vous n’avez pas pu défendre les intérêts des Burundais qui jusqu’à présent sont obligés de se rendre à Bujumbura à la recherche du contrôle technique en perdant leur temps et en dépensant leur argent pour le transport alors qu’ils devraient avoir ce service ici même à Gitega, à Ngozi ou à Bururi. Je vous avais donné un délai de 2 mois pour exécuter ce travail mais vous avez échoué. », a-t-il martelé.

Cette décision suspend également l’Entreprise Global Smart Technologies , partenaire de l’OTRACO, pour non respect des termes du contrat qui stipulent que 6 mois après le lancement du « projet de modernisation des services de contrôle technique et octroi des permis de transport » en date du 11 février 2020, l’entreprise devrait aussi être à mesure de délivrer le document de  contrôle technique biométrique non seulement à partir du siège de l’OTRACO situé en Mairie de Bujumbura mais également à travers les 3 agences de cette institution se trouvant à Gitega, Ngozi et Bururi: « L’Entreprise Global Smart Technologies doit également emballer ses bagages parce que jusqu’à présent elle n’a pas encore réussi à honorer les 3⁄4 de ses engagements. Ce qui est considéré comme de l’escroquerie et constitue une perte énorme pour le gouvernement du Burundi. », a lancé le Chef de l’Etat à l’intention des entrepreneurs indiens.

Le Numéro Un Burundais a ainsi déclaré que les portes de l’Office du Transport en Commun seront fermées durant 3 jours en attendant d’établir une nouvelle organisation du travail.

La Présidence

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail