Un million six cents mille dollars pour deux mille jeunes

Mélanie Harris Higgins : « Cette activité réduira les risques de violence en offrant des nouvelles opportunités aux jeunes comme moteur du changement local ». L’ambassade des Etats-Unis et le ministère des Affaires de la Communauté Est Africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture lancent un nouveau programme « Turi Kumwe » pour les jeunes financé par lAgence Américaine pour le Développement International.

Intitulé « Turi Kumwe » (Nous sommes ensemble) ce projet est destiné pour les jeunes de 6 communes du pays à savoir Kinyinya, Gisuru, Giharo, Nyamurenza, Kiremba et Ntahangwa.
Lancé ce 24 juin à Ruyigi, le projet va aider les jeunes de différentes identités sociales, politiques et ethniques à améliorer leur accès à des opportunités économiques et renforcer leur engagement pour la capitalisation de la paix.

Selon l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Burundi, il s’agit de l’un des nombreux programmes du gouvernement américain qui ciblent les jeunes au Burundi.

« La raison est simple, les jeunes sont une pierre angulaire de cette nation et nous devons les soutenir dans leur volonté de participer de manière constructive aux évènements socio- économiques et politiques du Burundi », a déclaré Mélanie Harris Higgins, ambassadeur des Etats-Unis au Burundi.

Pour cette diplomate, l’Amérique s’est engagée à soutenir une paix durable au Burundi et l’autonomisation économique de tous les burundais particulièrement les jeunes et les femmes.

« Turi Kumwe » rassemblera donc les jeunes au sein des Associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) où les jeunes mettront leurs épargnes en commun et recevront des micros-crédits.

Le projet les aidera à développer des activités génératrices de revenus en leur offrant une formation sur l’entrepreneuriat, un accompagnement et l’accès à des capitaux complémentaires grâce à des prêts de micro finance ainsi qu’un concours de plan daffaire. Les lauréats recevront un capital de démarrage pour lancer leurs entreprises.

« Les conflits passés ont créé des divisions et attisé des flambés de violence dans les communautés. Cette activité réduira les risques de violence en offrant des nouvelles opportunités aux jeunes comme moteur du changement local », a estimé l’ambassadeur des Etats-Unis.

Pour le secrétaire permanent au ministère des Affaires de la Communauté Est africaine, de la Jeunesse des Sports et de la Culture, une jeunesse nombreuse loin d’être une menace, est un capital de développement durable. Cest pourquoi le gouvernement soutient tous les projets des jeunes pour leur autonomisation.

« Le projet « Turi Kumwe » qui vient soutenir les jeunes est un signe éloquent que le gouvernement américain est sensible aux efforts du gouvernement burundais qui a mis la jeunesse au centre de son Plan national de développement 2018-2027 », a indiqué Louis Kamwenubusa.

Le projet « Turi Kumwe » qui va durer 30 mois est mis en oeuvre par Counterpart International en partenariat avec l’ONG local Jumelage Jeunesse pour le bien-être des enfants et des Jeunes (JJB) en collaboration avec le ministère chargé de la jeunesse.

Par