Les leaders appelés à servir d’exemples dans le processus de réconciliation nationale

Au cours des enseignements dispensés, le Chef de l’Etat Son Excellence Evariste Ndayishimiye a invité tous les leaders, particulièrement les chrétiens, à servir de modèles aux autres Burundais dans le processus de réconciliation nationale en cours  au pays. Il a salué le travail de la Commission Vérité et Réconciliation quant aux témoignages qui ont été jusque-là donnés sur la crise de 1972 et a appelé les autres témoins à contribuer afin que la vérité qui a été longtemps cachée soit révélée et permette aux victimes de pardonner.

Le Président Ndayishimiye est confiant que les Burundais sont capables de trouver eux-mêmes une solution au conflit ethnique qui les a opposés dans le temps sans l’aide extérieure.  Cette idée a été soutenue par les prédicateurs du jour qui ont  à leur tour affirmé qu’avec l’aide de Dieu, la réconciliation est possible si les Burundais décident de ne plus revivre le passé douloureux qui les a longtemps endeuillés

Prononçant son discours de clôture, Son Excellence le Président de la République a réitéré ses remerciements aux différentes hautes institutions du pays pour leurs appuis multiformes durant cette première année de son mandat et a exprimé sa gratitude à la population qui s’est attelée au travail pour promouvoir le développement socio-économique.

Il a toutefois souligné que la réconciliation nationale est une condition sine qua non pour vaincre le combat contre la pauvreté: « Pour cette deuxième année de mon mandat, je demande à tous les Burundais de redoubler d’efforts, que chacun utilise les connaissances acquises et ses talents pour développer notre pays .Cependant, nous ne pouvons pas vaincre le combat contre la pauvreté sans la cohésion sociale. Comme d’ailleurs le Tout puissant nous l’ordonne dans Hébreux 12:14-15, que chacun de nous ait en sa conscience qu’il doit rechercher la paix avec tous, réconcilions- nous et travaillons ensemble pour le développement de notre pays. »

Les activités ont été clôturées par une prière d’ensemble dirigée par le Chef de l’Etat en compagnie de la Première Dame. Tenant le drapeau national, le Chef de l’Etat a , entre autres, prié pour que les Burundais aient la paix en abondance, la prospérité, la bonne santé et que la réconciliation nationale soit une réalité.

Rappelons que cette prière d’action de grâce ayant pour thème central tiré dans Colossiens 3:13 a été rehaussée par la Famille Présidentielle et différentes hautes autorités du pays. Elle a également vu la participation des représentants des confessions religieuses, les hauts cadres du pays ainsi qu’une foule immense de la population venue de différents coins du pays.

La Présidence

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail