Le Burundi valide un nouveau plan de riposte à la COVID-19
Le ministère de la santé publique et de la lutte contre le SIDA en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé ainsi que d’autres partenaires techniques et financiers(PTFs), a organisé mardi 13 avril 2021 à Bujumbura, un atelier de validation du plan de riposte à la COVID-19.

Le Représentant de l’OMS au Burundi Dr Xavier Crispin a salué les efforts fournis par le gouvernement pour riposter efficacement contre la COVID-19, ainsi que les mesures supplémentaires prises récemment par le Gouvernement , afin de répondre à la vague des nouveaux cas de COVID-19 en cours depuis le début de l’année 2021.Il s’agit notamment de la promotion du port du masque, la fermeture des boîtes de nuits, ainsi que l’extension de la campagne de dépistage de masse pour une durée supplémentaire, a-t-il poursuivi.

Selon Dr Xavier Crispin, alors que la pandémie est encore active et inquiétante dans toutes les Régions du monde avec le début d’un troisième pic et l’apparition des variants, ces efforts doivent être maintenus et renforcés avec un accent particulier sur les mesures préventives.

Le Représentant de l’OMS au Burundi a également salué l’inclusion des partenaires techniques et financiers dans l’élaboration du plan de riposte à la COVID-19, cela démontre selon lui la reconnaissance du ministère de la santé publique et de la lutte contre le SIDA de la nécessité d’apporter une réponse intégrée, inclusive et participative à la COVID-19.Cela témoigne également de la prise en considération des efforts, atouts et contributions diverses des uns et des autres, dans la mise en œuvre des activités de réponse adaptées aux réalités du Burundi et aux besoins des populations, a-t-il ajouté.

Selon le ministre en charge de la santé publique Dr Thaddée Ndikumana qui a ouvert cet atelier de validation du plan de riposte à la COVID-19, depuis le 31 mars 2020, date de confirmation de 2 premiers cas de COVID-19 jusqu’au 12 avril 2021, 221292 personnes ont été testées dont 3262 personnes confirmées positives au COVID-19. Et de souligner que le taux global de positivité est de 1,47%. Parmi les 3262 cas positifs rapportés, on note 616 cas importés et 2646 cas de transmission locale, a expliqué le ministre précisant que le taux de guérison est de 91% et le taux de décès de 0,18%.

Le ministre en charge de la santé publique a également souligné que pour contenir cette pandémie, le pays, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, a mis en œuvre des interventions, dont la mise en place d’un plan de contingence et de riposte à la COVID-19, qui est un outil crucial d’orientation et de suivi-évaluation des actions de réponses.

Le plan qui a fait objet de validation, a été élaboré pour une période de 6 mois avec un montant 49659767 USD, et est aligné aux objectifs de l’OMS en rapport avec les directives données aux Etats pour se préparer et répondre à cette pandémie.

Ce plan, articulé en 9 piliers, constitue un document de référence pour mettre en œuvre les nouvelles orientations du gouvernement du Burundi dans la politique de riposte à la COVID-19, a conclu le ministre de la santé publique et de lutte contre le SIDA Dr Thaddée Ndikumana.

 
Par NKURUNZIZA Dieudonné
Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail