La Chine fait un pas de géant pour pallier les défis de l’économie mondiale

La pauvreté, le manque d’infrastructure, le manque de communication, les inégalités sociales causes de conflits, les déficits budgétaires, le chômage, nombreux sont les défis auxquels le monde d’aujourd’hui doit faire face. Mais ils peuvent être relevés s’il y a la combinaison des efforts, le partage des destins, le partage d’experience, l’échange des peuples, l’industrialisation, l’amélioration des infrastructures et le développement des mentalités passant par la tolérance. Un forum international sur l’Initiative de la ceinture et de la route initiée par la Chine depuis 2013 se tient du 14 au 15 mai 2017 à Beijing.

«Une vraie coopération suppose l’ouverture aux autres, le développement inclusif, des échanges équilibrés, bénéfiques à tous. Pour arriver à cela, il faut une entente mutuelle, du respect mutuel, et une confiance mutuelle entre les différents partenaires ». C’est du moins ce qui ressort du discours du président de la République Populaire de Chine, Xi Jinping lors des cérémonies d’ouverture dudit forum. Le monde d’aujourd’hui peut vivre en harmonie économique, si chacun y met du sien et se serrant les coudes et en œuvrant pour des visions communes menant au développement d’un grand nombre de peuples dans le monde. La Chine veut aujourd’hui montrer que si les avancees observées en Chine ont été possibles, ils peuvent aussi l’être ailleurs. Seulement, il faut un changement de mentalité, échanger les peuples et les cultures, mener des échanges commerciales un peu partout facilitées par l’instauration des chemins de fer, des routes maritimes et de l’amélioration du système de communication, tout en créant du travail pour réduire le chômage.

Partager le destin en partageant les intérêts, insiste M. Xi. l’initiative de la ceinture et de la route est devenue une réalité dans certains pays. La Chine appelle tous les pays à se joindre à cette initiative, approuvée par l’Organisation des Nations unies. Elle propose en effet, des échanges dans tous les sens, que ce soit dans le domaine de l’éducation, la santé, la culture, le commerce, etc. Comme le sang qui circule dans le corps, les pays du monde doivent être connectés dans des projets de développement pour se relever et vivre une harmonie économique dans l’indépendance. Les défis ne manquent pas mais le président Xi encourage en disant qu’un long chemin est terminé si on fait un pas après un autre. En plus, une pyramide, aussi haute soit-elle est construite en apposant une pierre sur l’autre. Ainsi, la Chine se connecte directement avec les pays de l’Asie du Sud et du Sud Est, de l’Europe et quelques parties de l’Afrique. Bien que tous les pays ne soient pas directement concernés par cette initiative, des milliards de dollars ont été débloqués pour cette initiative qui va se répandre petit à petit dans d’autres parties du monde. La Chine reste ouverte aux échanges, du moment que la coopération soit gagnant-gagnant. A peu près 2 milliards de dollars investis, 200 millions de peuples qui auront du travail dans les années qui vont accompagner cette initiative, non limitée d’ailleurs, des investisseurs chinois et autres vont étendre leurs investissement dans le monde, les pays apprendront à faire des projets durables pour le relèvement de leur économie en évitant les prêts interminables, promouvoir les entreprises privées, etc.

Le monde doit bouger vers le développement malgré les défis

Le président de la Russie, Vladimir Poutine dans son discours, indique qu’il est facile de faire bouger les choses si on partage les mêmes intérêts en unifiant l’avenir de nos nations dans divers domaines de développement. Il a invité les partenaires économiques d’adhérer à cette initiative combien important pour l’avenir économique du globe. Tisser les relations suppose aussi le changement des mentalités. Selon le président Poutine, c’est une initiative qui vient encore une fois civiliser le monde par ses projets innovateurs.
Quant au président de la Turquie et les autres chefs d’Etat et représentants des gouvernements présents à ce forum, il est question de savoir que même si ce ne sont pas tous les pays qui sont concernés directement par cette initiative, les coopérations bilatérales et multilatérales continueront à œuvrer pour le maintien de l’économie mondiale, qui circule à des vitesses différentes, en suivant un cours normal dans tous les pays.
Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres ; encourage la Chine pour cette initiative. Une initiative qui va relever l’économie des milliers de peuples qui ont été toujours en arrière dans le développement à travers les échanges. Combiner les fonds pour consolider la paix, la prospérité et la dignité pour tous. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les peuples vont bénéficier des avancées technologiques comme on n’en a jamais vu. Cela vient de la Chine pour se répandre au monde entier. La connexion entre les peuples par les infrastructures routiers, le commerce, les finances, sont les objectifs de cette initiative. Aux gouvernements, il recommande de veiller à alimenter les relations multilatérales. Mettre en pratique nos engagements surtout ceux liés aux changements climatiques. « Allons ensemble dans une coopération gagnant-gagnant. Les Nations unies ne feraient que soutenir cette initiative. La Chine est en train de jouer un grand rôle dans l’expansion de l’économie mondiale », dit le secrétaire général des Nations Unies.

[ Source : Blandine Niyongere , http://ppbdi.com/index.php/ubum/imibano/9-actualite/7045-beijing-2017-forum-international-sur-la-ceinture-et-la-route ]

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail