BURUNDI : Réunion du COMITE NATIONAL DE CRISE DE LA COVID-19

BUJUMBURA, 22/03/2021 – Le COMITE NATIONAL DE CRISE DE LA COVID-19 organisait une réunion de concertation. Présidée par M. NDIRAKOBUCA Gervais ( Commissaire de Police en Chef ), Ministre burundais de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Évaluant la mise en œuvre de la campagne de lutte contre LA COVID-19. En présence bien entendu de Dr. NDIKUMANA Thaddée, Ministre burundais de la Santé Publique, Vice-président de ce même comité.

Au BURUNDI, le dépistage de LA COVID-19 se poursuit dans les hôpitaux et dans les enceintes de certains locaux. Le Comité interpelle la population : – à consulter ces structures sanitaires à chaque fois qu’elle présente des signes pour éviter des consultations tardives rendant la prise en charge plus difficile; et à observer scrupuleusement les mesures barrières en vue de limiter la propagation de la pandémie.

Le BURUNDI, dont S.E. NDAYISHIMIYE Evariste (Général Major), Président du BURUNDI, a mis en place ce COMITE EN CHARGE DE GESTION DE LA COVID-19. Aujourd’hui, comme une toile d’araignée, L’INDUSTRIE DES MULTINATIONALES PHARMACEUTIQUES , premier partenaire financier de L’OMS, a créé une ECONOMIE GLOBALISEE autour de la COVID-19. Il revient à l’ETAT du BURUNDI, à travers ce COMITE, de garder un contrôle sur cette dernière. Par exemples, sur la campagne pour les vaccins ANTI-COVID entreprise en ce moment, ou encore sur le chiffre des morts qui peut vite augmenter selon qu’un individu ou une organisation en question, travaille ou non, est financé ou non, par cette puissante industrie etc. Des sommes importantes y ont été injectées.

A travers ce COMITE, L’ETAT doit garantir, avant tout, LA SECURITE ET LA SANTE PUBLIQUE. Des chefs d’ETAT dans le monde ont été, ces derniers mois, victimes de cette INDUSTRIE particulière. Tous les membres de ce COMITE doivent certifiés leur indépendance vis à vis de cette INDUSTRIE. Sinon c’est la mise en danger de L’ETAT ! 

POUR LIRE PLUS

Les dernières nouvelles de chez moi à BUJUMBURA MAIRIE

SOURCES : BURUNDI-AGNEWS.ORG, NAHIMANA P. | Photo : Ministère de la Santé Publique Burundi ( MSPLS )

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail