L’armée burundaise rejette les allégations sur la présence de ses soldats en RDC

Le Burundi a rejeté, jeudi, les allégations relatives à la présence de ses militaires en République démocratique du Congo (RDC).

« De fausses informations faisant état de la présence d’éléments des Forces de défense nationale du Burundi (FDNB) sur le sol de la RDC, dans les montagnes surplombant la ville d’Uvira ont été diffusés ces derniers jours », a déclaré le colonel Floribert Biyereke, porte-parole des forces burundaises.

Depuis le 9 mars, des informations relayées par certains médias indépendants, dont SOS-Médias Burundi, et des réseaux sociaux font état d’un mouvement des militaires burundais vers la République démocratique du Congo.

Selon ces informations démenties par l’armée burundaise, des militaires violent la frontière de la RDC pour traquer des rebelles des FNL (forces nationales de libération) et de Red-Tabara (Résistance pour un Etat de droit), deux rébellions burundaises basées dans l’est de la RDC.

De tels propos sont diffusés «dans le cadre d’une campagne de désinformation orchestrée par des personnes mal intentionnées en vue de semer la confusion et noircir l’image de la FDNB».

«La FDNB n’entend pas violer les frontières de ses pays voisins. Elle accomplit ses missions conformément à la loi», a conclu le porte-parole de l’armée burundaise.

La RDC n’a pas encore commenté ses allégations sur la présence de militaires burundais sur son sol.

Source Agence Anadolu

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail