BURUNDI / ONU : Journée internationale des droits de la femme, 2021

GITEGA ( STADE INGOMA ), 8/03/2021 – Accueilli par M. MANIRAMBONA Venant, Gouverneur de GITEGA, Capitale du BURUNDI. Rappelant le rôle incontournable de la FEMME dans le développement durable du BURUNDI. Le couple présidentiel S.E. NDAYUBAHA Angeline, Première Dame du BURUNDI, et S.E. NDAYISHIMIYE Evariste ( Général Major ), Président du BURUNDI, participait à LA CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME, avec comme thématique 2021 : “Le leadership féminin source du développement inclusif”. Étaient présents les hauts cadres de L’ETAT et des instances internationaux, ainsi que de nombreuses citoyennes de GITEGA.
A cette occasion, les femmes militaires et policières, ainsi que les femmes de toutes les corporations ont défilé . S.E. NDAYISHIMIYE Evariste, en a profité pour certifier un homme et 17 FEMMES dont son épouse, pour leur bravoure et leur leadership dans différents domaines de la vie BURUNDAISE.
Présence remarquée aussi des femmes du – Collectif des Survivants et Victimes du Genocide Hutus de 1972 au Burundi – [ https://burundi-agnews.org/genocide-contre-les-hutu-du-burundi-en-1972/ ; http://burundi-agnews.org/hutu ]. Le pays se prépare à UNE RECONNAISSANCE LÉGALE du CRIME NEO-COLONIALE qu’aura été LE GENOCIDE CONTRE LES HUTU DU BURUNDI EN 1972.

Au BURUNDI,la célébration de LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME est une pratique NEO-COLONIALE qu’il faudra DE-COLONIALISER chez LES BARUNDI. La libération de la FEMME OCCIDENTALE ET ORIENTALE s’est réalisée au cours du 20ème siècle, FEMME considérée autrefois quasi comme “UNE CHOSE”, à cause DES RELIGIONS ABRAHAMIQUES ( JUDAÏSME, CHRISTIANISME, ISLAM ). En AFRIQUE, notamment dans les sociétés de L’UBUNTU [ http://burundi-agnews.org/ubuntu ], comme au BURUNDI, LA FEMME ( LA MERE ) a toujours été LA CREATRICE DE L’HARMONIE, créant et portant L’HARMONIE SOCIALE. On voit l’image du PARÈDRE, avec UNE MERE et son (ou ses ) enfant(s) assis à ses côtés

Statue de la déesse Isis allaitant son fils Horus ou "Isis lactans". Égypte – Basse Epoque, circa 600 BC © BRAFA 2010

Statue de la déesse ISIS allaitant son fils HORUS ou “Isis lactans”. Égypte Basse Epoque, circa 600 BC © BRAFA 2010

[ Photo : YAGA | Et si on donnait le pouvoir aux femmes ? - https://www.yaga-burundi.com/2018/donnait-pouvoir-femmes-ririkumutima/ ][ Photo : YAGA | Et si on donnait le pouvoir aux femmes ?https://www.yaga-burundi.com/2018/donnait-pouvoir-femmes-ririkumutima/ ]

[ Photo - Jimmy Elvis Vyizigiro  ]
[ Photo – Jimmy Elvis Vyizigiro ]

MUKAKARYENDA [ https://burundi-agnews.org/culture/burundi-qui-est-karyendaplus-precisement-mukakaryenda/ ], créatrice de L’UNIVERS, donnant naissance à LA GEMEÏTE IMANA [ https://burundi-agnews.org/imana/ ; https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-dieu-est-il-imana/ ] et HIMA [ https://burundi-agnews.org/hima/ ], explique à IMANA et HIMA comment ils doivent se comporter dans LA VIE … Elle leur donne LE PRINCIPE DE LA VIE HARMONIEUSE. Le MWAMI ( LE ROI, LE CHEF ) chez LES BARUNDI naît de la REINE MERE, portée par L’ALLIANCE. C’est à dire LE PACTE DE L’HARMONIE SOCIALE. Le MWAMI a pour fonction de faire vivre, dans son ESPACE, CE FAMEUX PRINCIPE FEMININ qu’est L’HARMONIE UNIVERSELLE : L’UBUNTU.
Vers les années 1920, LA BELGIQUE COLONIALE ( COLONISATION, véritable CRIME CONTRE L’HUMANITE ) a détruit L’UMUGANURO [ https://burundi-agnews.org/umuganuro/ ] chez LES BARUNDI, tradition qui leur permettaient de perpétuer L’UBUNTU. Notamment en convertissant de force AU CHRISTIANISME ou en éliminant physiquement tous LES BAPFUMU BARUNDI ou LES REGULATEURS D’ – INGOMA Y’UBURUNDI – [ https://burundi-agnews.org/bapfumu/ ; https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-la-stratification-sociale-sous-ingoma-yuburundi/ ].
Depuis LE BURUNDI s’est occidentalisé … D’où LA PERTINENCE de cette FÊTE DE LA FEMME “OCCIDENTALE OU ORIENTALE” instituée par L’ONU fin des années 1970, aujourd’hui célébrée dans le pays, et partout à travers LE MONDE.

POUR LIRE PLUS

Les dernières nouvelles de chez moi à GITEGA

[ Photo – Jimmy Elvis Vyizigiro | MUKAKARYENDA, chargée d’entretenir le tambour dynastique KARYENDA abandonna ses fonctions en se convertissant au CHRISTIANISME sous le nom de MARIA RUBURISONI en mai 1928. Ce serait la dernière vestale authentique. KARYENDA est veuf et mourra ainsi dans le BURUNDI Chrétien ]

INAMUJANDI, la « sorcière » qui défia le pouvoir mandataire belge | Photo : YAGA
INAMUJANDI, la « sorcière » qui défia le pouvoir mandataire belge | Photo : YAGA
INAMUJANDI: la « sorcière de Ndora » qui fomenta une rébellion contre l’occupant belge | Photo : JIMBERE
INAMUJANDI: la « sorcière de Ndora » qui fomenta une rébellion contre l’occupant belge | Photo : JIMBERE

 

SOURCES : BURUNDI-AGNEWS.ORG, NAHIMANA P. | Photo : INGOMAG, Jimbere, FDNB.BI, ARCA Burundi,U.S Embassy Burundi, Journal Le Renouveau, Hon Evelyne Butoyi, SENAT.BI, Mutuelle de la Fonction Publique du Burundi, API , Leonard Ndolimana , niyungeko Vital,Journal Intahe, Burundi Ombudsman, Anicet Niyonkuru, ANACOOP

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail