Le Ministère en charge des infrastructures présente le bilan semestriel

Le Ministère des infrastructures, de l’équipement et des logements sociaux a procédé mercredi 20 janvier 2021 à la présentation du bilan semestriel des réalisations de ce ministère, pour la période du mois de juin au 31 décembre 2020. Selon le Ministre Déogratias Nsanganiyumwami, au niveau des infrastructures routières, le ministère est entrain d’exécuter l’aménagement et le bitumage de la RN18 phase II Kibumbu-Gitega d’une longueur de 24km sur financement de la Banque Africaine de Développement(BAD) et du gouvernement du Burundi, les travaux étant rendus à 80,2%.

Ce ministère est également entrain de faire la réhabilitation, l’agrandissement et le bitumage de la RN5 Bujumbura-Nyamitanga sur une longueur de 30km et le dédoublement du tronçon Chanic- Aéroport, a poursuivi le ministre. Et d’ajouter que d’autres travaux d’aménagement et de bitumage de la RN16 Bururi-Gakuba sont en cours d’exécution sur une distance de 34,72 km qui est à 30,7% des travaux ainsi que la voirie urbaine de Makamba qui est à 99% des travaux.

Pour le Ministre Deogratias Nsanganiyumwami, au niveau de l’entretien des routes, divers travaux ont été exécutés à 100% tandis que d’autres sont en cours de réalisation sur financement propre du gouvernement du Burundi, comme les points critiques sur la RN1 à Mageyo, la RN2 à Masango, RN7 à Matara, la coupure sur la RN11 à Mabanda et la construction d’un dalot triple sur la rivière Ndurumu sur la RN17.

S’agissant des travaux en régie réalisés à 100% sont l’enlèvement des éboulements sur la RN1 à Matongo, le curage du pont Muha à l’avenue du large, d’une buse sur la RN1 en commune Isale, l’installation d’un fossé de crête en amont de la RN1 à Mubimbi et l’aménagement d’une déviation sur la RN2 à Mpehe-Bugarama, a poursuivi le ministre en charge des infrastructures.
Au niveau des infrastructures ferroviaires, le Ministre Nsanganiyumwami a expliqué que les études de faisabilité du projet du chemin de fer Uvinza-Musongati-Gitega, sont déjà validées pour la partie burundaise et que les contacts entre le gouvernement du Burundi et la République unie de Tanzanie sont en cours pour la validation.

Par rapport au projet d’aménagement et de construction du chemin de fer Gitega- République Démocratique du Congo, le projet de mémorandum d’entente entre le gouvernement du Burundi et la RDC est déjà élaboré, reste la rencontre des 2 parties pour approbation et signature, a signalé le ministre. Et de préciser qu’au niveau des infrastructures publiques socio-économiques, les travaux de pavage de la voirie urbaine de la mairie de Bujumbura sur un linéaire de 19,278km et des chefs-lieux des 3 provinces Kayanza, Bubanza et Gitega sont en cours sur financement de la Banque Mondiale.

Le ministre en charge des infrastructures a fait savoir que concernant la construction des infrastructures administratives et socio-économiques, 5 Centres de santé sont terminés, 2 marchés et 2 écoles fondamentales sont en cours d’exécution. Au niveau de l’urbanisme, l’actualisation du schéma directeur d’aménagement et d’urbanisation de la capitale politique Gitega est en attente pour sa validation, a-t-il poursuivi. Pour le projet de construction de 5 centres régionaux de formation technique et professionnelle multisectorielle au Burundi, le ministre a indiqué que le 1er est en cours de construction à Rusi de la commune Shombo dans la province de Karusi et les travaux sont rendus à 26%.

Abordant le chapitre de la contribution à l’amélioration du climat des affaires, le ministre a fait savoir que sur l’indicateur permis de construire et transfert des propriétés: 206 permis de construire, des certificats de conformité, des attestations de possession de parcelles, des autorisations de morcellement, des autorisations de transferts et des autorisations définitives des parcelles ont été octroyés. Concernant le projet de construction du palais du parlement et des buildings administratifs à Gitega, la liste restreinte des entreprises devant actualiser les études et des bureaux de surveillance et de contrôle des travaux ont été établis et envoyés à Exim-Bank en Inde pour demande de non-objection, a-t-il ajouté.

En vue d’assainir la ville de Bujumbura, le ministre en charge des infrastructures a indiqué que le matériel pour la réhabilitation du système d’épuration de la station de Buterere a été acheté et installé, la station est donc opérationnelle. Et au niveau du secteur des logements sociaux, il a souligné que le ministère est en train de faire des contacts avec différents partenaires dans ce secteur pour qu’ils puissent investir dans la construction des logements sociaux, des immeubles en hauteur pouvant loger beaucoup de familles dans des appartements de standing différents ainsi que dans la modernisation du système de villagisation.

 
Par NKURUNZIZA Dieudonné
Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail