Le BURUNDI sort de l’agenda du Conseil de Sécurité de l’ONU

GITEGA, Vendredi 4 décembre 2020 – M. SHINGIRO Albert, Ministre burundais des Affaires Étrangères et de la Coopération au Développement (MAECD), commentait sur son compte TWITTER la décision du Conseil de Sécurité de l’ONU.
Voici le contenu de son TWEET : “ J’accueille avec enthousiasme la Déclaration présidentielle du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le retrait formel du Burundi de l’agenda du Conseil de Sécurité. Mes profonds remerciements aux pays membres du Conseil qui ont appuyé la demande légitime du Burundi“.

S.E. NDAYISHIMIYE Evariste ( Général Major), Président du BURUNDI, d’ajouter d’un TWEET : ” Je remercie le Conseil de Sécurité de l’ONU qui a répondu favorablement à mon appel lancé lors de l’Assemblée Générale. Le retrait du Burundi de l’Agenda de l’ONU permet au Burundi, à ses amis et à ses partenaires de se focaliser sur le développement et le bien-être des citoyens“.

Depuis 2015, LE BURUNDI se trouve sous sanctions injustes AMÉRICAINES et EUROPÉENNES. D’où cet agenda qui était injuste et qui vient de tomber au Conseil de Sécurité des Nations Unies à l’ONU.
Embarqué dans une guerre de nature géopolitique dans les Grands Lacs Africains, suite à la montée de LA CHINE. Le Burundi avait subi une révolution de couleur ( une tentative de changement de régime ), suivie d’un coup d’état militaire raté le mercredi 13 mai 2015. Organisé par LES USA ( OBAMA + SOROS ), LA FRANCE ( HOLLANDE ), et LA BELGIQUE ( MICHEL). Appuyés par LE RWANDA ( KAGAME ) et l’ancien dictateur HIMA burundais, BUYOYA Pierre.

La sortie du BURUNDI de l’agenda du Conseil de Sécurité de l’ONU est une victoire pour LE BURUNDI. Mais aussi, particulièrement, pour l’excellent ministre burundais Ambassadeur SHINGIRO qui en avait fait son cheval de bataille,alors représentant du BURUNDI à l’ONU.

Le BURUNDI a été appuyé tout au long de ce périple par les pays africains en général, LA RUSSIE, et LA CHINE.

POUR LIRE PLUS

Les dernières nouvelles de chez moi à GITEGA


SOURCES : BURUNDI-AGNEWS.ORG, NAHIMANA P.| Photo : Amb.SHINGIRO Albert

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail