Le Président de la République du Burundi et Commandant Suprême des Forces de Défense et de Sécurité a pris part au traditionnel repas des Corps qui se déroulait au Cercle des Officiers de Police sis à Ngagara. Il était accompagné de la Première dame, Denise Bucumi.

Le mot d’accueil a été prononcé par le Président du Comité d’organisation de cette cérémonie, qui s’est réjoui de la présence des Plus Hautes autorités de l’Etat : « Votre présence témoigne de l’attachement et du soutien indéfectible que vous vouez aux Corps de Défense et de Sécurité »

Le Ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants, M. Emmanuel Ntahomvukiye ; a brossé le tableau des réalisations de son Ministère au cours de l’année 2016. Entre autres, il s’est félicité de l’amélioration notable de la sécurité en général et plus particulièrement dans la Mairie de Bujumbura et ses environs. Il a salué les efforts quotidiens et les sacrifices des militaires burundais pour défendre la nation, et a loué la bravoure des contingents militaires burundais en mission de l’ONU dans les différents pays d’Afrique. Le ministre Ntahomvukiye a profité de l’occasion pour appeller l’Union européenne, l’Union africaine et les instances concernées à honorer leur engagement en régularisant les arriérés dus aux militaires burundais de l’AMISOM dans les meilleurs delais.

Le Ministre de la Sécurité publique, CPC Alain Guillaume Bunyoni, a également salué le travail des forces de sécurité qui ont su faire face à de nombreuses tentatives de perturbation de la sécurité : « Si nous nous retrouvons aujourd’hui à Bujumbura pour échanger les vœux, c’est parce que la Police nationale a largement réussi sa mission de sauvegarder la sécurité des personnes et leurs biens. Nous nous engageons à redoubler d’efforts et de vigilance et nous nous félicitons du bilan positif de l’année 2016 »

Cependant, les Ministres de la Défense et de la Sécurité n’ont pas minimisé les défis à relever, notammant le problème des cotisations à l’INSS et du système des retraites en général. Ils ont également rappelé que des réformes structurelles ont été engagées et que le processus est en cours.

Prenant la parole à son tour, le Commandant Suprême des Forces de Défense et de Sécurité, Son Excellence Pierre Nkurunziza, a salué la bravoure et le professionnalisme de l’Armée, de la Police et de la Documentation nationales. Il a redit son engagement à toujours les soutenir, dans la prière et dans l’amélioration des conditions de travail. Le Président Nkurunziza a rappelé aux Corps de Défense et de Sécurité qu’ils sont les garants et les gardiens de la souveraineté du Burundi : « Vous avez rendu fière votre Nation, par votre patriotisme et votre détermination. »

Il a invité tous les participants à observer une minute de silence en mémoire de ceux qui ont servi la Nation jusqu’au sacrifice suprême.

Il a exhorté les Hauts Gradés de l’Armée et de la Police d’être des modèles en matière de discipline et de savoir-vivre ensemble. Le Chef de l’Etat a également insisté sur le respect de la hiérarchie (Chaîne de commandement) et la cohésion dans les rangs :”Ceux qui veulent détruire un pays s’en prennent d’abord à ses forces de défens e et de sécurité et la division est leur modus operandi. Si vous demeurez unis, vous resterez invincibles. Résistez aux tentatives de division”

Sur le problème des arriérés de soldes des militaires burundais de l’AMISOM, le Président Nkurunziza s’est engagé à recourir à tous les moyens possibles pour convaincre l’Union européenne et l’Union africaine à honorer leur engagement.

Organisé à quelques jours de la fin de l’année, le repas des Corps de Défense et de Sécurité a été l’occasion d’échanger les vœux pour l’année 2017.