La Force de Défense Nationale (FDN) du Burundi va mettre en place une école militaire supérieure de commandement et d’état-major conformément aux standards des écoles analogues de la Communauté de l’Afrique de l’Est/East african community (CAE/EAC).

Le colonel Justace Ciza, commandant du “Groupement des Etudes Militaires Supérieurs” (GEMS), a fait cette annonce lors d’une cérémonie de remise des certificats aux 89 lauréats des stages de formation de 11 mois dispensée par le GEMS, en présence du chef d’état-major général de la FDN, le lieutenant-général Prime Niyongabo.

Il a précisé que cette école militaire supérieure de commandement et adaptée aux standards de formation des écoles militaires des pays de l’EAC, sera la plus haute institution de formation au sein de l’armée burundaise, après l’Institut Supérieur des Cadres Militaires (ISCAM).

Le GEMS a déjà marqué des progrès concernant la mise en place de cette école, a ajouté le colonel Ciza.

Malgré ces progrès, a-t-il nuancé, ce projet a encore des défis à surmonter, en l’occurrence la publication d’un décret présidentiel portant la création de l’école et la mise en place des infrastructures adéquates.

Il a informé les officiers supérieurs bénéficiaires de la formation acquise au cours du 22ème CEMCI, qu’ils sont déjà des candidats potentiels de la future école militaire supérieur de commandement et d’Etat-major inspirée des standards de l’EAC.

La CAE regroupe le Kenya, le Burundi, le Rwanda, la Tanzanie, l’Ouganda et le Soudan du Sud.

@rib News, 08/07/2016 – Source Xinhua