Elections 2020 : le candidat indépendant Francis Rohero plaide pour la transparence sur le Covid-19

Dans une conférence de presse tenue ce 14 avril, Francis Rohero, candidat indépendant à la présidentielle du 20 mai 2020, confie que le coronavirus ne devrait pas être une raison de se diviser politiquement. Il appelle le gouvernement à faire des discours francs sur cette pandémie.

« Le monde entier est en train de vivre une période sans précédent, face à la pandémie de Covid-19. Épargné jusque-là, le Burundi a enregistré, depuis le 31 mars, les premiers cas de cette maladie et un premier décès depuis avant-hier le 12 avril 2020 ». C’est ce qu’a indiqué Francis Rohero, candidat indépendant à la présidentielle, dans une conférence de presse tenue ce mardi 14 avril pour présenter son équipe de campagne.

D’après lui, l’épidémie du Covid-19 ne devrait pas être prise à la légère, car elle mortelle et a le potentiel d’entraîner d’énormes répercussions sur l’économie burundaise. Et de marteler que le Burundi n’est pas à la mesure de se permettre de faire le confinement, une mesure qu’il juge de luxueuse.

« Il faut que cette maladie ne nous divise pas politiquement », confie Francis Rohero. Il appelle les Burundais à s’unir et de combattre ensemble cette pandémie et de reconnaître qu’ils sont vulnérables face cet ennemi commun.

M. Rohero demande également au gouvernement ainsi qu’à ses partenaires techniques et financiers de faire des discours francs et rigoureux sur la pandémie et à encourager toutes les initiatives et les projets visant à limiter les dégâts du coronavirus.

Cependant, conscient que les campagnes électorales pourront ne pas avoir lieu si la situation du Covid-19 dégénère, le candidat aux prochaines élections présidentielles de 2020, informe qu’une logique de distribuer des audios à la population a été envisagée. « Ce n’est pas le fait de ne pas faire des meetings qui nous empêchera à atteindre la population. Nous ferons tout pour réussir notre campagne sans difficulté ».

Signalons que lors de cette conférence, ce candidat indépendant à la présidentielle de 2020 a signalé que la moyenne d’âge de son équipe de campagne est de 27 ans.

Par Mariette Rigumye (Iwacu)