Le président de la Configuration-Burundi de la Commission de la Consolidation de la Paix de l’ONU, Jürg Lauber, a plaidé mercredi pour l’élargissement de la coopération économique avec le Burundi pour redresser son économie.

“On a parlé de la situation sécuritaire dans le pays, du dialogue politique interne et surtout de la situation économique du pays (…). On a ainsi évoqué des possibilités d’approfondir et d’élargir la coopération entre le Burundi et les Nations Unies, la Configuration et les autres éléments des Nations Unies pour voir comment redresser l’économie du pays”, a indiqué à la presse Jürg Lauber à l’issue d’une audience par le président burundais, Pierre Nkurunziza.

Au cours de sa visite au Burundi, M. Lauber, également représentant de la Suisse auprès de l’ONU, a pu s’entretenir aussi avec certains membres du gouvernement et a profité de cette audience pour informer le président Nkurunziza des résultats de ces entretiens sur les questions de dialogue interne, de sécurité et de la situation économique du pays.

Le Burundi traverse une crise politico-sécuritaire depuis fin avril 2015, une crise née de la décision contestée du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat.

Cette crise a fortement affecté l’économie burundaise avec notamment le départ en exil de nombre d’hommes d’affaires, l’inflation, la dépréciation de la monnaie burundaise, les affaires qui tournent au ralenti, le gel de la coopération bilatérale avec certains pays et la suspension partielle de l’aide de l’Union Européenne. Fin
Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua