Certains affiliés se plaignent du mauvais service de la MFP

Certains affiliés de la Mutuelle de la Fonction Publique (MFP) se plaignent de ne pas trouver dans les pharmacies de cette institution, les médicaments prescrits par les médecins .

S’exprimant sur ces plaintes, le Directeur Général de la Mutuelle Abel Gashatsi a indiqué que ce sont plutôt les pharmacies partenaires qui font des spéculations et refusent de servir les détenteurs des bons de la mutuelle.

Il a par ailleurs indiqué que l’idéal serait de permettre à la mutuelle de revenir à l’ancien système de s’approvisionner directement chez les fabricants des médicaments. Cette voie serait la plus rapide pour trouver des médicaments à un prix moins cher.

Abel Gashatsi a précisé que la loi régissant la MFP ne lui permet pas de s’approvisionner facilement en médicaments et servir ses affiliés. Il a indiqué qu’au début la MFP pouvait s’approvisionner directement chez les fabricants des médicaments et les affiliés n’avaient pas de problèmes.

Aujourd’hui la MFP est obligé de s’approvisionner en médicament à la centrale d’achat des médicaments qui est la CAMEBU.

Concernant l’indisponibilité de certains médicaments dit spécialité, le Directeur général affirme que dans les officines de la mutuelle, il n’y a pas de problèmes mais qu’il y a des pharmacies partenaires qui ne servent pas ses médicaments aux affiliés de la mutuelle.

Quant aux prix de consultation et autres actes médicaux qui sont devenus chers, Abel Gashatsi reconnait que les affiliés payent beaucoup plus qu’ils ne devraient car la MFP utilise la loi de 1980 qui est aujourd’hui obsolète. Il appelle les instances habilitées à actualiser la loi et l’adaptée aux circonstances du moment pour le bénéfice des affiliés.

Par GAKIZA Dorine