Une mission parlementaire séjourne depuis dimanche à Uvira, dans l’est de la République démoratique du Congo (RDC) pour enquêter sur les informations faisant état des infiltrations de rebelles burundais dans le pays.

Justin Bitakwira, député de l’opposition et l’un des membres de cette délégation composée des délégués de l’opposition et de la majorité présidentielle, a déclaré à Xinhua que “des personnes vraisemblablement expatriées disposant des cartes d’électeurs congolaises sont depuis une semaine arrêtées par les services de sécurité de la RDC à Uvira”.

“Ces personnes ne parlent ni la langue française, ni le swahili mais s’expriment seulement en Kirundi (une langue parlée au Burundi)”, a-t-il ajouté.

“Notre délégation est pour l’instant au stade d’enquêtes. Elle se prononcera officiellement sur le sort à réserver à ces prévenus une fois que les enquêtes seront bouclées”, a-t-il précisé.

Dans la ville d’Uvira, l’armée gouvernementale et les autorités locales ont multiplié les opérations de sensibilisation auprès de la population pour signaler la présence de ces infiltrés.

Uvira est à l’extrémité du nord du lac Tanganyika, dans le nord de la province de l’ex-Katanga. Fin

Source: Agence de presse Xinhua
Burundi