Enterrement de ‪‎Jacqueline Hakizimana‬ qui a été sauvagement la cible des ‪‎Sindumuja‬ la nuit du 2 décembre 2015 à Musaga, quartier contestataire. Elle a été violée, elle a été coupée la langue, le sexe, ils ont creusé ses yeux. Ils ont fait pénétré des objets aigus dans son sexe (comme imigano de 1972) avant d’être fusillée. Aujourd’hui, le 8 décembre hakiz_2_.jpghakiz_3_.jpghakiz_5_.jpghakiz_17_.jpg2015, Jour de l’Immaculée Conception (Uwasamwe ata gicumuro), nous venons de l’inhumer à Mpanda après la Messe de requiem célébrée à la Cathédrale Regina Mundi de Bujumbura.