Dans une interview à VOA Afrique, le porte-parole du président Pierre Nkurunziza, Willy Nyamitwe dénonce la “campagne de médisance et de calomnie” que son gouvernement considère être derrière les sanctions contre de hauts responsables burundais.

Willy Nyamitwe affirme que son gouvernement “n’est affecté en aucun cas” par les sanctions annoncées lundi par le président Barack Obama contre quatre personnalités burundaises.

” Ce qui nous dérange le plus, c’est la campagne de médisance et de calomnie qui est orchestrée par des personnes dont certaines se trouvent d’ailleurs dans le cabinet Obama”, soutient M. Nyamitwe.

Selon l’annonce faite lundi par la Maison Blanche, ces sanctions touchent deux personnalités du régime à Bujumbura ainsi que deux responsables d’un coup d’Etat militaire avorté en mai et qui visait à renverser le président Pierre Nkurunziza.

Nyamitwe parle d’une supercherie. “Ceux qui sont derrière le putsch, ceux qui sont derrière les assassinats au Burundi sont connus, certains sont des protégés du cabinet d’Obama, des protégés de Samantha Power”, argumente-t-il.