C’est devenu une habitude tout (présumé) putschiste à la première occasion il cherche une terre d’accueil en Belgique. Convoqué pour répondre à une série de question en lien avec le putsch manqué du 13 mai 2015 et n’étant pas sûr de ses alibis, il a préféré prendre la poudre d’escampette vers la Belgique.

En Kirundi on dit que”uwicur’amabinga aba ayarwaye” ou en d’autres termes il n’y a pas de fumée sans feu, il répondra probablement à la justice burundaise à une autre fois. Actuellement sur le continent européen, le froid a fait son apparition et comme on dit, le froid ça conserve. Il vivra suffisamment longtemps et visiblement il prendra le temps nécessaire pour y répondre, question de se donner un peu de recul.

Aaah, ce maudit putsch manqué, il n’aura pas fait que des heureux.

Ruvyogo Michel