Son soutien à ceux qui veulent renverser Nkurunziza et son système n’est qu’un secret de polichinelle. Paul Kagame, l’homme fort de Kigali qui vient de modifier la constitution pour s’éterniser au pouvoir, vient de faire une déclaration sur la situation au Burundi. Sans surprise, il annonce que le président Nkurunziza s’est enfermé dans une tour et laisse ses escadrons de la mort perpétrer un génocide! Il réitère sa disponibilité à arrêter le génocide et demande ainsi le feu vert de la communauté internationale! Les images des familles qui fuient les quartiers qu’il présente comme ceux des Tutsis jouent en sa faveur. Ce qu’il ne dit pas et qui est connu de tous ceux qui suivent l’évolution de la situation au Burundi, c’est qu’il a donné le terrain de gestation d’une rébellion vers la prise de pouvoir au Burundi! Or, France 24 a réalisé un reportage qui a confirmé cette rébellion des extrémistes Tutsis!

D’après une source sûre, Kagame a fait cette déclaration après son entretien avec le nouveau président de la Tanzanie. L’EAC serait sur le point de tomber d’accord pour une intervention militaire au Burundi. Le gros du contingent pourrait être composé par des Kenyans, des Ougandais et des Éthiopiens. Il bénéficierait d’un appui américain, belge et néerlandais! La France n’est pas vue d’un bon oeil par Kigali vu les reportages de France 24 et son attachement au français! Ce qui est certain: l’alerte de génocide est plus que jamais sérieuse et les déclarations des autorités de Bujumbura comme les actes sont suivis avec une attention particulière. Inutile de rappeler le contexte du génocide au Rwanda de 1994. Ceux qui crient au loup sont des loups qui sont au service des puissances occidentales! Et le Loup peut manger l’Agneau, le procès donnera tort à l’Agneau et à ses brebis pour bien des décennies.

Editeurs B-24