Le Burundi lance la classification des établissements touristiques d’hébergement

Le Ministère du commerce, de l’industrie et du tourisme à travers l’Office National du Tourisme a lancé lundi 17 décembre 2018, le processus de classification des établissements touristiques d’hébergement dans le but de se conformer aux normes reconnus au niveau de l’EAC.

Le processus de classification a été lancé à l’hôtel Royal Palace par l’assistant du ministre Gloriose Ntibarutaye. Elle a fait savoir que cette classification permettra aux opérateurs dans le secteur de hôtellerie d’améliorer leurs prestations et par conséquent attirer plus de visiteurs.Gloriose Ntibarutaye a ainsi indiqué que cette classification traduit une volonté manifeste de garantir des services de qualité par les établissements touristiques d’hébergement et d’assurer aux visiteurs un séjour mémorable au Burundi.

C’est dans cette optique d’améliorer constamment les produits touristiques que les hôtels sont appelés à collaborer entièrement avec les assesseurs qui vont conduire le processus dans l’intérêt des hôteliers, des clients, du Gouvernement mais également de la région Est-Africaine, a-t-elle dit.

Le Directeur Général de l’Office National du Tourisme, Léonidas Havyarimana a profité de cette occasion pour indiqué aux participants les vingt critères à tenir en compte lors de l’évaluation. Il s’agit notamment de la licence d’exploitation actualisée, le drainage, la désignation des chambres, le coffre-fort, les lavabos, les cabinets de toilette, le système d’évacuation des eaux usées et biens d’autres.
Après l’inspection des assesseurs de la communauté des pays de l’Afrique de l’Est, l’hôtel Royal Palace a été admis à la classification.

Léonidas Havyarimana a précisé que la classification ne vise pas la fermeture des hôtels qui ne remplissent pas les critères essentiels de classement mais plutôt de les mobiliser pour qu’ils atteignent le niveau souhaité.

Notons que le Burundi compte actuellement plus de 516 hôtels avec une capacité d’accueil de 7900 chambres. Parmi les 516 hôtels, 146 se trouvent à Bujumbura avec une capacité de plus de 2900 chambres.

Par NKURUNZIZA Dieudonné