source : Xinhua, le 07-11-2014
La Régie de Production et de Transport de l’Eau et de l’Electricité (REGIDESO) a démenti jeudi une rumeur selon laquelle que l’eau de robinet en mairie de Bujumbura aurait été intoxiquée par des malfaiteurs.

“Dès qu’on a entendu cette rumeur, nous avons déployé nos techniciens dans tous les points où l’on prélève l’eau pour voir si réellement elle est intoxiquée. Ils ont trouvé que l’eau est propre à boire. Les gens ne devraient donc pas avoir peur, ils peuvent en consommer parce qu’elle potable”, a Le directeur ad interim de l’eau à la REGIDESO, Fornaîs Gahizi, sur les ondes de la radio nationale burundaise.

Il a fait savoir que l’eau est contrôlée depuis les stations de captage jusqu’aux robinets et a indiqué que chaque fois à la veille des élections, les malfaiteurs propagent des rumeurs, regrettant que cette fois-ci ils s’attaquent à un secteur aussi vital et sensible qu’est l’eau.

Cette rumeur vient s’ajouter à un climat d’insécurité où les habitants de la mairie et de certains autres endroits du pays craignent pour leur sécurité à cause des groupes d’hommes en armes blanches qui circulent la nuit en longs manteaux en intimidant toutes les personnes qu’ils rencontrent sur leurs passages lorsqu’ ils ne s’adonnent pas au pillage dans les ménages.

Le Burundi se prépare aux élections générales de 2015 dans un climat dominé par une insécurité rampante après une bonne période d’accalmie.