Donald Trump veut renégocier un traité postal international vieux de 144 ans

Donald Trump veut renégocier un traité postal international vieux de 144 ans, ont annoncé mercredi les autorités américaines. Le président US estime en effet que celui-ci désavantage la poste, les entreprises et les consommateurs de son pays. Les Etats-Unis vont ainsi entamer une procédure de retrait de l’Union Postale Universelle (UPU), un mouvement visant probablement la Chine dont les entreprises peuvent expédier vers l’Amérique de petits colis à peu de frais dans le cadre de ce traité.

Les Américains ont annoncé leur volonté de sortir de ce traité postal, ce qui a eu pour effet de lancer un processus long d’un an durant lequel ils tenteront de renégocier l’accord. Ce traité a mis en place des frais que les postes de chaque pays répercutent pour la livraison de courriers et de petits paquets à travers le monde. Mais les pays pauvres et en développement, dont la Chine, bénéficient de taux plus faibles que les pays riches en Europe et en Amérique du Nord.

En vertu de cet accord vieux de 144 ans, les négociants étrangers, y compris chinois, bénéficient ainsi d’une réduction s’ils envoient de petits colis aux USA. Selon les autorités américaines, envoyer un produit à une adresse américaine coûte 70% de moins à un commerçant chinois que cela ne coûterait à son équivalent US.

Selon le président Trump, le traité coûte désormais des centaines de millions de dollars à la poste américaine chaque année. Le but de la démarche ne serait toutefois pas d’en sortir entièrement les Etats-Unis. Le retrait pourrait en effet être réversible puisque l’administration Trump indique que pendant ce processus, elle entamera des discussions avec les différents pays. “Si les négociations étaient un succès, l’administration est disposée à annuler le retrait et à rester au sein de l’UPU”, indique la Maison Blanche.

Dans un rapport transmis au président Donald Trump, le département d’Etat conclut qu’aucun progrès suffisant n’a été fait pour réformer les modalités de fonctionnement de l’UPU, qui existe depuis 1874 et qui a autorisé la libre circulation du courrier.

“Le président (Donald Trump) est d’accord avec le département d’Etat qui recommande d’adopter ses propres taux postaux aux frontières américaines, et ce, au plus tard le 1er janvier 2020”, indique la Maison Blanche.

Cette décision n’est pas de nature à apaiser les tensions entre la Chine et les Etats-Unis qui se livrent une guerre commerciale sans merci depuis des mois. Les discussions sont actuellement au point mort.

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_donald-trump-veut-renegocier-un-traite-postal-international-vieux-de-144-ans?id=10049391
RTB

Mieux vaut vivre un an comme un lion que cent ans comme un mouton (proverbe italien)