Bujumbura abrite la 2ème Conférence internationale de la FA-UJA

La 2ème édition de la conférence internationale de la Fédération des Associations et Unions des Jeunes Avocats en Afrique (FA-UJA) a été ouverte à Bujumbura vendredi 10 août 2018. Une occasion pour ces jeunes avocats d’échanger sur les défis qui hantent leur profession ainsi que sur la compétitivité et le respect des règles professionnelles. Le premier Vice-président de la République avait rehaussé de sa présence les cérémonies d’ouverture de cette conférence.

Selon Daniel Blaise NGOS, Président de la Fédération des Associations et Unions des jeunes Avocats en Afrique (FA-UJA), les jeunes Avocats sont aujourd’hui obligés de se débrouiller comme ils peuvent pour s’installer. Et pour lui, l’Avocat mal installé n’inspire pas confiance.

Daniel Blaise NGOS reconnait aussi que les novices dans ce métier ont du mal à s’adapter aux exigences de leur profession et se heurtent aux problèmes d’insertion professionnelle. Le président de la Fédération des Associations et Unions des jeunes Avocats en Afrique a indiqué que de telles conférences offrent des occasions d’échanger d’expériences et permettent de s’inspirer mutuellement afin de surmonter ces défis.

“C’est aussi une opportunité d’acquérir des connaissances sur le respect des règles professionnelles et partant, de s’améliorer et de devenir compétitif”, a commenté Daniel Blaise NGOS.

La Ministre de la Justice, de la protection civique et garde des sceaux Aimée Laurentine Kanyana, a quant à elle indique que le rôle des avocats est prépondérant, raison pour laquelle le gouvernement du Burundi leur accorde une place dans le Conseil Supérieur de la magistrature burundaise.

Le Premier Vice-président de la République Gaston Sindimwo qui a ouvert solennellement cette conférence a rappelé à ces jeunes avocats que l’Afrique ne pourra se développer que si les jeunes prennent conscience de leur force et de leur capacité pour relever les défis que connait ce continent dans tous les domaines, et particulièrement dans le domaine de la justice.

Selon Gaston Sindimwo, les avocats ont un rôle crucial à jouer pour tendre vers cette vision. Il a expliqué que ce sont eux qui conseillent et assistent les clients non seulement dans les moments de conflits, mais également dans les moments de planification des projets et de développement d’affaires.

Au total, 16 pays ont répondu à la conférence.

Samedi, le 11/08/2018 par NYANDWI Dieudonné, http://www.rtnb.bi