Le ministère de l’enseignement supérieur présente le bilans de ses réalisations

Le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Gaspard Banyankimbona a présenté le bilan de son Ministère mardi 31 juillet 2018. La poursuite de la mise en œuvre des recommandations des états généraux figure parmi les réalisations de ce ministère.

Au cours de sa présentation des réalisations du 1er semestre, Gaspard Banyankimbona a indiqué que le ministère s’est d’abord penché sur les activités qui figuraient dans le plan d’action du gouvernement. Il s’agissait de poursuivre la mise en œuvre des recommandations des états généraux de l’éducation tenues en décembre 2014.

Selon Gaspard Banyankimbona, deux principales réalisations sont à indiquer. C’est notamment la mise en œuvre effective du programme de prêt bourse pour les lauréats de l’enseignement supérieur, secondaire, technique et pédagogique qui veulent entrer à l’université. « Actuellement, la mise en œuvre est effective pour les institutions d’enseignement supérieur public », a-t-il dit. Une autre réalisation, c’est le projet de décret portant restructuration des services sociaux à l’enseignement supérieur qui a été élaboré et actuellement en cours de finalisation pour la prochaine présentation au Conseil des Ministres.

Le Ministère a aussi adapté les programme d’enseignement, les institutions formatrices des enseignants à ceux du fondamentale et poste fondamentale pour plus de cohérence. L’octroi de bourses de coopération, entre les différents pays partenaires et amis du Burundi comme le Maroc, la Chine, l’Indonésie, la Thaïlande, le Turquis, l’Arabie Saoudites est aussi parmi les réalisations dudit ministère. Comme l’a précisé le Ministre Gaspard Banyankimbona, il s’agit aussi du début des activités de l’Ecole doctorale aujourd’hui opérationnelle avec un effectif de 22 doctorats inscrits à l’Ecole doctorale de l’Université du Burundi.

Parmi les réalisation, le ministre a aussi mentionné la réorganisation de la recherche avec l’opérationnalisation à l’Université du Burundi du conseil scientifique pour la recherche universitaire et la création de 13 centres de recherche et laboratoire déjà accrédités et autorisés à accompagner les formations de 2ème et 3ème siècle. Il s’agit aussi du début effectif des enseignements dans plus de 20 programmes de master dont certains sont organisés conjointement entre les 2 principales institutions d’enseignement supérieur sous tutelle de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Là, le Ministre a cité l’Ecole normale supérieur et l’Université du Burundi où plus de 400 étudiants y sont inscrits et suivent régulièrement les cours.

Par Kurubone Alfred